Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:23

Michel GUINIOT logo groupe petit Amiens, le 25 novembre 2011.

 

Rappel au règlement et à la loi

 

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

 

 

Monsieur le Président,

 

Nous avons reçu une invitation pour le vernissage de l'exposition photographique faite mercredi 23 novembre 2011, dans le hall d'accueil du Conseil Régional de Picardie.

 

Cette exposition s'intitule "laissons-les grandir ici" et concerne des immigrés clandestins entrés et installés illégalement en France.

 

L'invitation est libellée à votre nom ainsi que celui d'une nébuleuse d'extrémistes gauchistes qui se fait appeler "les collectifs réseau éducation sans frontière de Picardie".

 

Cette opération est une véritable provocation à but électoraliste payée par l'argent des contribuables picards.

 

Après les parrainages hors la loi, baptisés républicains, de clandestins que vous appelez "sans papiers" effectués le 9 juillet 2010, vous récidivez cette fois en vous asseyant sur la loi de la République Française.

 

Vos opérations politico-électoralo-immigrationnistes sont totalement illicites puisqu'elles cherchent à faire échec à l'exécution de la loi.

 

Ces manœuvres sont sanctionnées par les articles 432-1 et 342-2 du code Pénal.

 

En ne dénonçant pas au procureur de la République les délits dont ils ont connaissance (faute sanctionnée par l'article 40 alinéa 2 du code de procédure pénal) ces élus violent l'article L. 622-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers en France, qui prévoit que :

"toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d'un étranger en France sera punie d'un emprisonnement de 5 ans et d'une amende de 30.000 €".

 

Au nom du respect des lois de la République, nous demandons l'arrêt immédiat de toutes les opérations médiatiques et financières menées par votre majorité au bénéfice des immigrés clandestins et faites au détriment des intérêts prioritaires des Picards.

 

Lionel Jospin avait déclaré il y a quelques années que la France ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde, c'est encore plus vrai aujourd'hui pour la Picardie !

 

C'est pourquoi à ceux de nos collègues qui soutiennent cette politique du cœur faite avec l'argent des autres, je les incite à accueillir chez eux, dans leur salon, à leur table, tous les clandestins de Picardie.

 

Ils pourront ainsi les nourrir, les loger, les blanchir, les soigner, les instruire, les divertir avec leur argent en attendant que les familles, nombreuses, restées là-bas, viennent sonner, demain, à la porte de leur petit pavillon.

 

Par ailleurs, je demande aux élus de l'UMP de s'associer publiquement à cette demande afin qu'ils fassent preuve de cohérence entre leur action médiatique nationale et leur action politique régionale, prouvant qu'ils soutiennent et respectent les lois votées par leurs propres députés sous la présidence de l'actuel Président de la République : Nicolas Sarkozy.

 

Si le groupe UMP refuse cette démarche de simple bon sens et d'honnêteté politique, la démonstration de la duplicité du parti présidentiel, du double langage pré-électoral et post-électoral, du battage médiatique parisien et du revirement du positionnement de l'UMP en province sera ainsi faite une fois pour toute.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:36

Michel GUINIOT logo groupe petitDécision Modificative 1

 

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

 

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, chers Collègues,

 

Après l'étude de vos documents quelques points ont tout de même attiré notre attention malgré l'insipidité ou la fadeur de cette décision modificative.

 

Tout d'abord la formation professionnelle et l'apprentissage. Le Front National a toujours défendu l'apprentissage et nous nous réjouissons donc de la recette de 7 millions d'euros dont la région avait fait l'avance pour l'Etat. Nous espérons que cette régularisation financière permettra aux jeunes Picards de profiter au mieux des bienfaits de l'apprentissage.

 

Concernant la culture, la diminution des crédits affectés aux emplois solidaires ne nous déplait pas. Mais nous ne doutons pas que cette baisse ne durera pas et que les crédits manquants cette année seront largement compensés lorsque le nouveau dispositif sera mis en place.

 

Relativement à votre opposition au devis prévisionnel 2011 de la SNCF, concernant la répercussion de l'allongement de la durée de cotisation des personnels, nous soutenons ce refus. MG bureau

 

Effectivement, il serait tout à fait anormal que le contribuable Picard paye une énième fois pour les régimes spéciaux de retraites. Étant donné que le financement des retraites de la SNCF passe notamment par des cotisations patronales plus élevées qui sont, bien évidemment, répercutées sur les utilisateurs du train par le biais du prix du billet ainsi que par des subventions ou compensations d'Etat.

 

Il serait tout à fait inadmissible que le contribuable soit mis une fois de plus à contribution !

 

Nous avons noté aussi les trop nombreux retards concernant les opérations routières. Notre région à besoin de développer ses infrastructures et j'insiste, Monsieur le Président, il faut réellement passer à la vitesse supérieure en la matière et tenter si cela est possible d'établir des programmations fiables. Je pense notamment à la déviation Ribécourt-Noyon ou encore à l'éternelle RN2. En verrons-nous, un jour, le bout !

 

En résumé, on peut noter une baisse générale du budget 2011, passant de 977 millions d'euros à 956 millions. Ce qui représente à peine une baisse de 2,1%.

 

Mais ne nous y trompons pas, il ne s'agit ni d'économie, ni de diminution ou encore moins de suppression de dépenses inutiles dont la gauche est si friande, et je dois le dire, à 99%, avec l'assentiment et les votes de l'UMP. Il s'agit simplement d'une baisse technique et mécanique due à la surestimation de votre budget primitif.

 

Par ailleurs, Il ne faut pas croire que vous avez pris enfin conscience des dangers que représente l'emprunt à tout va, qui remplissent les colonnes des journaux, puisque la diminution de l'emprunt d'équilibre à hauteur de 36 millions d'euros est largement compensée pour moitié par une hausse des recettes d'investissement et de fonctionnement.

 

Même le CESER ne souhaite pas se prononcer davantage concernant la dette de la région. Il préfère attendre le prochain budget régional. C'est ce que nous ferons nous aussi et nous proposerons bien sûr à cette occasion des mesures d'économie dont j'en suis certain vous tiendrez compte.

 

Pour conclure, on peut dire que cette décision modificative ne modifiera pas en bien l'avenir des Picards et la santé financière de la région, bien au contraire !

 

Si votre budget supplémentaire ce n'était rien et rien de rien, cette décision modificative d'automne, serait plutôt autant en emporte le vent !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:33

Vendedi 21 octobre, les élus du Conseil Régional de Picardie étaient réunis en session.

 

Ce fut l'occasion pour Michel GUINIOT, au nom des élus du groupe Front National, de demander au Président du Conseil Régional un point financier précis sur les déplacements effectués par la Conseillère Régionale déléguée à la coopération internationale.

 

Ceci puisque plus aucun montant n'apparaît dans les rapports soumis aux votes des élus de l'assemblée régionale.

 

Vous trouverez ci-dessous, le texte de la demande de Michel GUINIOT au Président du Conseil Régional :

 

Michel GUINIOT logo groupe petit Session du 21 octobre 2011

 

Question orale

présentée par Michel GUINIOT,

au nom du groupe Front National

 

 

 

Monsieur le Président,

 

Une nouvelle fois vous allez soumettre, au vote de l'assemblée, lors de la commission permanente, un rapport en relation avec la coopération décentralisée. Plus précisément, un énième mandat pour un déplacement de la Conseillère Régionale déléguée à cette compétence non obligatoire mais que vous vous êtes largement octroyé.

 

Depuis que vous avez donné la gestion de cette coopération au Centre International de Développement et de Recherche (CIDR), plus aucun montant concernant les multiples déplacements ne figure dans les rapports soumis au vote de l'Assemblée.

 

La seule information financière dans le rapport, indique que les frais de cette mission seront pris en charge dans le cadre de la convention pour l'année 2011 entre la Région et le CIDR.

 

En cette période où les collectivités locales se disent victimes de non compensation par l'Etat pour certaines compétences décentralisées, il serait normal que nous puissions savoir comment et pourquoi est dépensé l'argent du contribuable.

 

Puisque vos services n'ont malheureusement pas la possibilité de nous fournir, après plusieurs demandes, les informations financières concernant l'opérateur en charge la coopération décentralisée, je vous demande, au nom des élus du groupe Front National, de bien vouloir nous communiquer un rapport financier détaillé de l'utilisation des fonds qui sont versés par le Conseil régional de Picardie au Centre International de Développement et de Recherche.

 

Ceci, bien évidemment, dans un souci de transparence, aussi bien pour notre collectivité que pour nos concitoyens qui ont le droit de savoir comment sont utilisés leurs impôts, ou plutôt comment, la gauche, avec le soutien de l'UMP, gaspille leur argent.

 

Je vous remercie.

 

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 15:39

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 08:55

 

Ecarolinematue.jpglue au sénat le 2 septembre dernier, C. Cayeux, Présidente du groupe UMP "envie de Picardie" et maire d e Beauvais, a démissionné du Conseil Régional de Picardie le 28 septembre.

 

Cette précip itation trouve son explication dans la promesse écrite (selon la presse) faite auprès de l'ex-président du Sénat, G. Larcher, de démissionner, non pas du Conseil Régional, mais du Sénat pour laisser la place au suivant de liste, l'ex-sénateur UMP, A. Vasselle.

 

A l'occasion du départ de la présidente du groupe UMP "envievalise.jpg de Picardie" qui maintenant a plutôt "envie du Sénat à Paris", Michel GUINIOT, au nom du groupe Front National, lui a remis en guise de cadeaux de départ un faux livre intitulé "Caroline m'a tué !" ayant pour couverture une photo du sénateur sortant A. Vasselle, ainsi qu'une valise recouverte d'autocollants rappelant un certain nombre d'affaires nauséabondes politico-financières qui empoisonnent aujourd'hui l'UMP et ne grandissent pas la République !

 

 

 Lien vers l'article du courrier Picard

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 07:28

http://idata.over-blog.com/3/23/64/85/images-diverses/Michel_GUINIOT_logo_groupe_petit.gifTribune des élus du groupe Front National

au Conseil Régional de Picardie

 

Le mois de septembre est financièrement difficile, retour des vacances, rentrée des classes mais surtout impôts sur les revenus, taxes foncières et d’habitation ainsi que redevance télé…

 

Voici une liste, non exhaustive, de ce que la majorité PS, PC, Verts, PRG, aidée par ses amis de l’UMP ont accepté de financer avec nos impôts :

  • 6.750€ pour la création d'un cocktail sans alcool dans le cadre de la prévention des addictions, alors que le PS propose la dépénalisation du cannabis... 
  • 15.000€ pour 10 manifestations citoyennes afin d'informer les jeunes sur leurs droits, leurs devoirs mais aussi sur les différentes formes d'engagement... politique... 
  • 40.000€ pour un déplacement au festival d'Avignon pour 18 personnes. 
  • 30.000€ pour la compagnie du théâtre inutile (cela ne s'invente pas !) qui organise des pièces dans les cages d'escaliers du quartier nord d'Amiens... 
  • 4.000 € pour l'édition de 35 exemplaires d'un ouvrage de poésie vendus 700€ pièce. 
  • 6.000€ pour une pièce intitulée "l'histoire des ours pandas racontée par un saxophoniste qui a une petite amie à Francfort". "Pièce sur la vie, sur ce que c'est qu'être dans la vie. C'est peut-être, aussi, l'histoire d'une utopie, de l'utopie. L'utopie en ce qu'elle est un nom lieu. L'utopie en ce qui existe au-delà de ce que nous voyons, percevons, au-delà de l'horizon très loin, très, très loin au dedans de nous..."
  • 25.000€, sur 160.000€ programmés, pour la création d'un web documentaire qui se résume à des vidéos tournées par des jeunes afin de les amener à s'interroger sur leur territoire, leur rapport au travail, leur place...
  • 25.000€ pour une ronde militante à la gloire de l'idéal communiste.
  • 20.000 € de subvention à SOS racisme.

 

Subventions accordées dans le cadre du dispositif "Picardie en fête" qui n'a plus de picard que le nom : 1.000€ pour une journée solidarité Afrique, 900€ pour un village africain, 600€ pour une soirée au Texas et 1.000€ pour le village de la fraternité et de la citoyenneté dans le cadre de l'éducation contre le racisme.

 

Alors que beaucoup de Picards ne sont pas partis en vacances, l'élue rouge-verte déléguée à la coopération internationale, partira, au Bénin, du 18 au 29 septembre, aux frais du contribuable !

 

Seuls les élus du Front National ont voté contre ces dossiers. Le PS et ses complices de l'UMP ont bien évidemment voté pour la totalité de ces subventions.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 13:20

Michel GUINIOT logo groupe petit

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Chers Collègues,

 

On se doutait bien que cela ne serait pas fort passionnant mais, cette fois-ci, cela dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer.

 

Votre budget supplémentaire c’est rien, rien de rien, rien du tout, moins que rien, même pas presque rien !

 

Pour preuve le CESER qui s’est réuni le 28 juin dernier, évoque dans plus de la moitié de son document le compte administratif qui a été soumis à l’assemblée le 24 juin.

 

Le CESER ne consacre à votre budget supplémentaire que 2 pages et demie.

 

Ce budget supplémentaire semble avoir tellement d’importance que pour un peu nous aurions pu recevoir l’avis et les observations du CESER par un SMS !

 

Je ne vais pas reprendre les mauvaises notes que nous vous avons attribuées lors de l’examen du compte administratif, ni les très mauvais chiffres de l’endettement des Picards à hauteur de 292 € par habitant, ni l’augmentation de 300% de la dette que vous avez fait exploser.

 

Non, je ne redirai pas tout cela à la veille de vos vacances. Je ne veux pas vous faire trop de peine ! Vous avez déjà beaucoup de soucis au PS d’autant qu’il vous faut gérer la sortie du nouveau feuilleton médiatique « Domi chaud lapin, le retour ! ».

 

Vous ajustez les dépenses en mettant un peu d’argent de-ci-delà pour l’enseignement, pour la politique des transports fluviaux au titre des autorisations de programme.

Ajustement que l’on retrouve aussi pour les dispositifs de qualification de la formation professionnelle et l’apprentissage, les besoins complémentaires du pass études, la promotion et la valorisation de la recherche et du développement au titre des autorisations d’engagement.

 

En fin de compte vous réussissez à porter le budget 2011 à 977,1 millions d’euros, hors réaménagement de la dette, au lieu des 976,7 millions d’euros prévus lors du budget primitif.

 

Soit 442.000 euros supplémentaires, que vous allez encore dépenser.

 

Au sujet de vos politiques sectorielles et notamment celle de la réussite éducative, on peut douter de sa réussite et de son efficacité au vu du nombre d’illettrés et de jeunes toujours aussi nombreux qui sortent du système scolaire une main devant, une main derrière.

 

Pour les transports, la plateforme multimodale de Longueuil-Sainte-Marie est inscrite en AP mais pas un mot sur celle de Noyon, c’est bizarre. Ne serait-elle plus d’actualité on est-ce que le maire de Noyon n'est pas un bon socialiste ?

 

Quant au tourisme, avec l’inscription de 450.000 euros supplémentaires pour que le Comité Régional du Tourisme puisse renforcer son action de promotion touristique on peut décemment espérer voir un peu plus de publicité pour notre région chez nos voisins européens, dans les régions voisines et même dans les hôtels et les restaurants de Picardie.

 

A ce sujet, vous devez faire de véritables efforts en direction de la Thuringe où pas grand-chose n’est fait en cette matière.

 

Je ne reviendrai pas sur la proposition décalée du chasseur UMP qui ne connaissait certainement pas l’historique de son groupe lorsqu’il évoquait, l’autre jour, le tourisme historique, largement réclamé par le Front National depuis 18 ans. Mais le plagiat effectué par l'UMP au détriment du Front National est une habitude ici comme ailleurs.

 

Vous améliorez un peu, si peu, la capacité de désendettement de la région alors que vous auriez pu nettement faire mieux.

 

Par exemple, en supprimant les dépenses pour la coopération internationale, en ne jetant plus l’argent de la prétendue lutte contre les discriminations par les fenêtres, celui des aides visibles ou déguisées à l’immigration notamment illégale, etc, etc…

 

Ou bien encore, en évitant de dépenser 40.000 euros pour que les cultureux de gauche aillent prendre le soleil à Avignon.

 

Cette année, vous faites même très fort en offrant urbi et orbi, c’est vrai que l’on est dans la cité des Papes un petit déjeuner au Petit Louvre, 23 rue Saint Agricol à Avignon (je n’invente rien !).

 

Saint Agricol, colossale finesse, certainement un petit clin d’œil aux petits agriculteurs de Picardie qui vont claquer du bec lorsque la bise sera venue.

 

Votre Vice-président chargé de la culture pourra aller chez ceux qui font de la vraie culture, les cultivateurs, narrer les péripéties d’Avignon au cours des longues soirées d’hiver, cela les aidera à sourire lorsque le directeur du Crédit Agricole les appellera au sujet de leur découvert bancaire.

 

Vous pourrez même leur dédicacer le petit livre noir édité cette année à l’occasion de cette dépense scandaleuse.

 

Pire encore, ce sont 90 lycéens et apprentis qui, selon vous, feront « une plongée en apnée dans un des plus beaux rendez-vous de la culture » ! Pourvu qu’ils ne restent pas au fond de votre soi-disant culture « pipi-caca »!

 

Je suis certain que leurs parents préfèreraient qu’ils puissent plonger dans la certitude d’obtenir un emploi en Picardie !

 

D’ailleurs, il ne me semble pas avoir vu passer la liste de ces pauvres futures victimes de votre politique gaucho-bobo, soixante huitarde !

 

Politique culturelle de l’inutile, du superflu, réservée à une caste heureuse de s’auto-extasier, parfois même devant le néant artistique.

 

D’ailleurs, même un heureux bénéficiaire de vos largesses financières déclare dans un quotidien régional : « il n’y a pas toujours de retombées ».

 

Encore moins pour celui qui paie des impôts.

 

Enfin, comment ne pas évoquer un domaine où la Picardie brille particulièrement par rapport aux autres régions, puisqu’elle arrive en 3ème position au niveau national… pour le coût de la communication par foyer !

 

Selon le Journal du Net, ce sont 7,89 millions d’euros du budget 2011 qui passent en communication :

• 500.000 euros dédiés aux actions européennes.

• Pour la communication relative aux lycées : 451.000 euros.

• Pour celle de l’environnement : 300.000 euros

• Pour la communication relative à l’action économique 1,52 millions d’euros dont 520.000 euros pour la recherche et l’innovation et 200.000 pour le tourisme.

 

Toujours selon la rédaction du Journal du Net cela coûte 7,47 euros par foyer fiscal Picard.

 

Enfin une 3ème place pour la Picardie que personne ne cherchera à nous prendre !

 

Voilà, au lieu de présenter un budget supplémentaire pour faire tout cela, vous auriez pu, en pensant aux Picards qui ne partiront pas en vacances, aux agriculteurs, commerçants, artisans qui souffrent, ceux qui n’ont plus de travail, qui touchent le RSA, aux retraités dans la misère, aux familles Michel-GUINIOTfrançaises qui voient avec angoisse la rentrée des classes arriver, vous auriez pu, pour eux, présenter un budget en diminution.

 


Michel GUINIOT

Président du groupe FN

au Conseil Régional de Picardie

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 13:17

images-du-site 2217Vous trouverez ci-dessous le courrier que les élus du groupe Front National ont envoyé au Président du Conseil Régional de Picardie pour réclamer la tenue d'une session extraordinaire consacrée aux multiples problèmes que rencontrent quotidiennement les usagers du train en Picardie et relativement à la mise en place du cadencement à partir de 2012.

 

Cliquez pour agrandir

 

http://img.over-blog.com/450x636/3/23/64/85/images-diverses/courrier-des-elus-FN.jpg

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 11:30
Michel GUINIOT logo groupe petit

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe FN

 

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Chers Collègues,

 

Je note que vous avez pris en compte mes différentes remarques, faites dans mon intervention du 17 décembre dernier, relativement à la présentation de vos documents budgétaires.

 

Vous êtes revenus aux dossiers un peu mieux présentés, avec une page de garde en couleur et cartonnée et non pas comme je vous le disais, il y a 6 mois, en papier de marque "Lotus" ou "Trèfle", on ne peut plus rébarbatif, en noir et blanc et s'approchant d'un catalogue des pompes funèbres. Ceci dans l'unique but de faire croire à une soudaine politique de restriction des dépenses.

 

Donc, à la vue de ces cahiers couleurs, nous nous sommes tout de suite dits que les finances de notre collectivité étaient revenues dans le vert et que le Picard allait enfin profiter de ce que vous lui avez ponctionné.

 

Mais, malheureusement, après l'étude des chiffres, nous ne pouvons pas nous réjouir.

Loin de là !

 

Même si le compte administratif ne sert qu'à faire un état des opérations exécutées au cours de l'exercice concerné, il ne s'agit que d'un document comptable.

 

Mais celui-ci va me permettre de faire un petit point sur votre manière de gérer notre collectivité au bout des 6 premières années de votre mandature et nous laisse imaginer ce qui va suivre pour les quelques années qui restent, pour le moment, à vivre au Conseil Régional.

 

Vous nous indiquez que le résultat de l'exercice permet d'augmenter votre fond de roulement d'un peu plus d'un million d'euros.

 

Puisqu'il y a un excédent, on pourrait donc penser que la situation est bonne et ainsi repousser définitivement l'argument de faillite de la région tant utilisé durant la campagne.

 

Mais en n'y regardant de plus près, la situation n'est pas très glorieuse.

 

En effet, et pour le démontrer je ne parlerai pratiquement que de l'endettement.

 

Tiens, d'ailleurs si nous refaisions très rapidement son historique :

 

- En 2004, lorsque vous êtes arrivés aux manettes l'encours de la dette n'était que de 141 millions d'euros soit 76 euros par habitant.

 

-  Trois ans plus tard, en 2007, il atteint 229 millions, soit 122 euros par habitant.

 

-  Et de nouveau trois ans plus tard, en 2010, l'encours atteint cette fois les 555 millions d'euros, ce qui représente 292 euros par Picard. Rien que sur cette année 2010, vous avez emprunté 110 millions d'euros.

 

Michel GUINIOT augmentationDepuis votre arrivée dans cette maison, l'encours de la dette a explosé de près de 300% avec 413 millions d'euros en 6 ans.

 

Permettez moi, Monsieur le Président, de ramener ces 413 millions à des choses plus parlantes pour le commun des mortels.

 

En effet, 413 millions ça représente 32.000 ans de smic...

 

Ou si vous préférez, et j'en suis sûr Monsieur le Président, 983 années de loyer pour une magnifique maison de 630 m², comportant 4 chambres, 5 salles de bains, un sauna, une salle de cinéma, un espace de fitness, un terrasse avec barbecue, etc... située à Manhattan !

 

Ces dettes pèsent, aujourd'hui, très lourdement sur le budget de notre institution, puisqu'elles représentent plus de 75% de nos recettes de fonctionnement alors qu'en 2004 le ratio était de 30 %.

 

Monsieur le Président, je sais vous aurez, comme toujours, de bonnes explications à nous fournir pour justifier cette folle ascension de l'endettement.

 

Mais comme William Shakespeare le disait : "Les mots ne paient pas les dettes".  William avait raison, qu'importe, ce sont les picards qui paieront !

 

En plus d'avoir emprunté, j'allais dire à fond la caisse, mais je sais que vous pouvez faire pire encore ; vous avez usé, autant que vous le pouviez, de votre légendaire et magique matraque fiscale afin de payer vos errements socialo-verdâtres.

 

Même si certaines de vos recettes sont en baisses, c'est vrai, à cause du méchant Etat UMP, vos explications ne sont malheureusement plus tangibles puisque les dépenses de fonctionnement augmentent continuellement et que vous ne réduirez jamais les dépenses inutiles qui vous font tant plaisir ainsi qu'à vos alliés et qui sont adoptés avec vos complices de l'UMP régionale.

 

Notre collectivité est en train de se transformer en usine à fonctionnaires. Ceci sans compter les fonctionnaires cachés et secrets et qui coûtent très chers aux contribuables. Je parle bien évidemment des emplois solidaires.

 

Michel GUINIOT argent-copie-1Monsieur le Président, vous qui avez été chef d'entreprise, vous le savez, lorsque la saison n'est pas très bonne et que les recettes ne sont plus à la hauteur des espérances, il faut faire des choix, quelques économies et diminuer son train de vie.

 

Mais vous, vous faites l'inverse. Encore aujourd'hui, nous allons voter un nombre considérable de dossiers qui n'apporteront rien aux Picards et à la Picardie. Ceci sans parler de la coopération internationale ou bien encore de la pseudo culture.

 

D'ailleurs, pseudo culture au nom de laquelle on envoie des "artistes" au festival d'Avignon, que vous rejoindrez à 40.000 euros le déplacement pour 18 personnes, payé par les Picards.

 

Monsieur le Président, tout ceci est indécent ! Le peuple n'en peut plus !

 

Pressuré pas la crise financière qui n'en finit pas, par la pauvreté, l'insécurité sociale, le chômage, MG-1la baisse du pouvoir d'achat, le racket fiscal et l'immigration. Il est grand temps, pour les Picards et la Picardie, de changer de cap avant que le navire ne sombre définitivement dans les abîmes financiers comme la Grèce.

 

Mais rassurez-vous, si vous n'en avez pas la volonté ou la force, alors le peuple nous passera la barre et nous le ferons à votre place pour la Picardie et les Picards!

 

 

 

Michel GUINIOT

Conseiller Régional de Picardie

Président du groupe FN au Conseil Régional de Picardie

 

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 08:17

Les élus du groupe Front National
au Conseil Régional de Picardie
défendent les usagers du train

Michel GUINIOT rails La semaine du 16 au 20 mai, les usagers du train, les naufragés, comme l’a titré un de nos quotidiens, ont connu l’horreur :

- Le mercredi 18 mai, c’est un feu de broussailles entre Chantilly et Creil qui a entraîné un retard de plusieurs heures.

- Deux jours plus tard, le vendredi soir, c’est une locomotive qui tombe en panne.
A l’arrivée sur Paris, on comptait plus de 6 heures pour faire Noyon – Paris.

 

Si vous rajoutez aux différents incidents, aux nombreux retards (plus de 50% des trains comptent 15 minutes minimum de retard !), aux grèves, aux pannes régulières, à la suppression de train, à la non information à bord des trains… le projet de grille horaires proposé, plutôt imposé aux usagers pour ce fameux projet de cadencement (que l’on trouve sur le site internet www.train.picardie.fr), le mécontentement des personnes tenues de prendre le train pour aller travailler à Paris, faute d’emploi en Picardie, va aller crescendo.

 

C’est pourquoi le groupe Front National demande au Conseil Régional de Picardie de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que l’accord qui lie la région à la SNCF soit respecté, que les engagements pris soient maintenus et que pour une fois on prenne en compte les besoins et les impératifs des milliers d’usagers qui chaque jour n’ont d’autre choix que de prendre le train pour pouvoir travailler.

 

Mylène TROSZCZYNSKI

Conseillère Régionale de Picardie

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37