Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 13:21

Communiqué de presse

de Michel GUINIOT

Président du groupe FN

au Conseil régional de Picardie


Michel-GUINIOT-copie-1On apprend aujourd’hui par la presse que les membres du bureau du Conseil Économique, Social et Environnemental Régional de Picardie se sont réunis hier pour la première fois avec leurs homologues du Nord-Pas-de-Calais.

 

Cette réunion des CESER des deux régions, victimes d’un mariage forcé par le gouvernement socialiste de M. Valls et F. Hollande, avait pour objectif : « d’analyser les atouts des deux régions et les synergies possibles plutôt que ce qui nous divise» a déclaré le Président du CESER du Nord-Pas-de-Calais, Laurent Degroote.

En résumé, il est donc préférable de voir ce qui pourrait fonctionner plutôt que d’aborder les réels problèmes, assez nombreux, qu’apportera cette fusion obligée de deux régions, à commencer ne serait-ce que par sa mise en place…

 

Ce type de réunion devrait être organisé par les Conseils régionaux eux-mêmes puisqu’ils sont les premiers concernés par cette réforme inutile et non pas par les CESER, qui n’ont aucune légitimité populaire et citoyenne, puisque leurs membres sont nommés et non élus mais tout de même rétribués par les contribuables.

 

Pour finir, les CESER de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais indiquent qu’ils n’ont pas encore pris position sur ce projet de fusion. Cependant, cette rencontre et celles à venir transforment leur position sur la fusion en un secret de polichinelle.

 

Les élus du Front National demandent que ces initiatives ne puissent plus être prises sans le consentement des Conseillers régionaux qui sont les seuls représentants du peuple puisqu’eux sont élus au suffrage universel direct et avant même que cette fusion ne soit légalement et définitivement actée.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 13:32

Communiqué de presse

de Michel GUINIOT

Président du groupe FN

au Conseil régional de Picardie


Michel-GUINIOT-copie-1Suite à la motion déposée par les élus du groupe Front National au Conseil régional de Picardie pour la défense des usagers du train, et notamment de ceux de la ligne Paris-Beauvais, le Président du Conseil régional, Claude Gewerc, a annoncé, vendredi 26 septembre, qu’il ne paierait pas la SNCF à partir de la fin septembre si les choses ne rentraient pas dans l’ordre avant.

 

Cette annonce du Président du Conseil régional résulte de l’intervention des élus du Front National qui n’ont cessé des prendre la défense des usagers victimes d’un conflit opposant la SNCF à son personnel depuis le 6 juillet dernier.

 

De plus, les usagers seront bien indemnisés par la SNCF et par la Région, comme les élus du Front National l’ont aussi réclamé.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 10:45

Communiqué de presse de Michel GUINIOT

Conseiller municipal de Noyon

Président du groupe FN

au Conseil régional de Picardie


Michel-GUINIOT

Au regard des propos tenus par le nouveau Premier ministre, le 8 avril dernier, devant l’Assemblée Nationale, qui aggravent ceux tenus, en janvier dernier, par le Président de la République concernant la réduction du nombre de régions, rappelant ainsi les scandaleuses propositions rendues en 2009 par le comité Balladur à la demande de Nicolas SARKOZY, afin de détruire l’identité Nationale composée d’identités régionales, les élus du groupe Front National au Conseil régional de Picardie déposeront une motion le vendredi 18 avril lors de la prochaine session.

 

Cette motion aura pour objectif de dénoncer une fois de plus cette idée délirante et révoltante, proposée la première fois par un gouvernement UMP et reprise de nouveau par le gouvernement socialiste. Il n’y a donc véritablement plus aucune frontière entre ces deux partis politiques puisque le PS après avoir refusé le projet de l’UMP, le reprend aujourd’hui à son compte.

 

M. Valls utilise le prétexte fallacieux de maîtrise des dépenses publiques pour justifier cette ignominieuse décision qui n’a pour seules véritables raisons que de copier le modèle allemand, voulu par l’Europe de Bruxelles et de cacher l’échec de la politique menée par F. Hollande et ses gouvernements.

 

Par ailleurs, l’UMP qui a ouvert la boîte de pandore devrait faire aujourd’hui son examen de conscience face au projet de dissolution de la Picardie et de fusion des départements et des régions fait par deux députés UMP picards, MM. Mancel et Bignon.

 

Devant la violence de cette annonce :

  • Les élus du Front National au Conseil régional de Picardie réaffirment leur attachement à la Picardie, son identité picarde, son histoire, son patrimoine et son avenir. Elle n’a pas vocation à disparaître pour satisfaire les fantasmes et les errements de politiciens parisiens et Bruxellois, incapables de régler les problèmes des Picards et des Français.
  • Les élus du Front National au Conseil régional de Picardie dénoncent et condamnent la façon de procéder de M. Valls, méprisant ainsi la Picardie, les Picards et les élus régionaux.
  • Les élus du Front National au Conseil régional de Picardie réclament une véritable concertation entre l’Etat et les élus de la Picardie ainsi qu’un référendum régional pour que tous les Picards puissent s’exprimer sur le sujet.
Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 14:29

Communiqué de presse de Michel GUINIOT

Conseiller municipal de Noyon

Président du groupe FN

au Conseil régional de Picardie


Michel-GUINIOT

Le propos tenus cette semaine par le Président de la République, concernant la réduction du nombre de régions, rappellent tristement les propositions rendues en 2009 par le comité Balladur à la demande de Nicolas SARKOZY, à savoir réduire à 15 le nombre des régions françaises, aujourd’hui 22.

 

Bien évidemment la Picardie est encore une fois toute désignée pour être une des régions appelées à disparaître puisque ce sont les petites régions qui sont dans le viseur du Conseil de la simplification administrative.

 

Cette idée saugrenue proposée la première fois par le gouvernement UMP est donc de nouveau reprise cette fois par le gouvernement socialiste. Il est donc, une fois de plus, démontré qu’entre ces deux partis politiques il n’y a véritablement plus aucune frontière.

 

Par ailleurs, il honteux de voir l’UMP au niveau régional s’inquiéter aujourd‘hui de cette possible disparition de notre région alors que c’est ce même parti politique qui le proposait il y a quelques années.

 

Le Front National réaffirme son attachement à la Picardie, à son histoire, à son patrimoine et à son avenir.

 

Notre région qui a vu naître la France avec Clovis et Pépin le Bref à Soissons, Charles le Chauve à Compiègne, Charlemagne et Hugues Capet à Noyon, Jeanne d'Arc à Compiègne n’est pas un territoire que l’on peut écarteler. Les destructions subies et le sang versé au cours de toutes les guerres qui ont fait de la Picardie au fil des siècles une région martyre lui donne aujourd'hui le droit d'exister au XXIème siècle.

 

Le peuple de Picardie n’a pas vocation à disparaître par un éparpillement dans les régions limitrophes afin de satisfaire les fantasmes et les errements de politiciens parisiens incapables de régler les problèmes des Picards et des Français.

 

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 11:54

Intervention de Michel GUINIOTMichel-GUINIOT-copie-1

au nom du groupe Front National

Membre du Bureau Politique

Secrétaire Départemental

Président du groupe FN

au Conseil Régional de Picardie


Amiens, le 20 décembre 2013.


Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, mes Chers Collègues

 

Ayant passé l’âge de croire au père Noël, je n’attendais pas grand-chose en matière d’évolution des différentes politiques programmées dans votre projet de budget, que pourrait apporter cette semaine de débats budgétaires.

 

J’ai eu une légère lueur d’espoir lorsque je vous ai entendu lundi matin dire, je cite :

« Les échanges entre l’Etat Français et la Commission européenne ne sont toutefois pas complètement achevés. Nous devrons donc attendre le mois de septembre pour pouvoir réunir les premiers comités d’engagement de fonds européens, dans le meilleur des cas ».

 

Et plus loin au sujet de la décentralisation :

« Lorsqu’il s’agit de réformer notre organisation territoriale les débats parlementaires sont riches en rebondissement, pour ne pas dire difficiles à suivre ».

 

Je me suis dit qu’en étudiant vos documents budgétaires, nous allions peut-être constater un changement, pour maintenant, de vos politiques tellement décalées face à la réalité.

 

Mes espoirs ont été vite douchés !

 

Le dépôt d’amendements n’est plus d’aucune utilité puisque tout est ficelé, cadenassé, verrouillé jusqu’à la moindre virgule et que ne voulez jamais rien prendre en compte de ce qui provient des oppositions qui peuvent avoir de bonnes idées et de bonnes propositions constructives, comme celles qui ont été faites par les élus du groupe Front National.

 

C’est d’ailleurs pourquoi, je suis personnellement resté beaucoup plus silencieux que d’habitude car contrairement à ce que j’ai relevé plus haut dans vos propos, nos débats ici ne risquent pas d’être riches en rebondissement, mais sont complètement stériles parce que vous êtes en train de vous IANOUKOVITCHIVISER, de vous Staliniser, de vous Castrotiser.

 

L’appellation de Tsar de Clermont ou de leader Maximo de Picardie vous sera, peut-être, un jour attribuée.

 

L’an dernier, je vous disais que vous nous présentiez un budget artificiellement gonflé, un budget d’enfumage, d’affichage, de communication, d’annonces, de propagande, d’intoxication.

 

Pour lire l'intervention dans son intégralité cliquez ici.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 11:54

Intervention de Michel GUINIOTMichel-GUINIOT-copie-1

au nom du groupe Front National

Membre du Bureau Politique

Secrétaire Départemental

Président du groupe FN

au Conseil Régional de Picardie


Amiens, le 20 décembre 2013.


Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, mes Chers Collègues

 

1914-2014, la Picardie et la France vont commémorer le centenaire de la 1ère guerre mondiale.

2004-2014, la Picardie et les picards vont commémorer l'arrivée de la gauche à la gouvernance de la Picardie.

 

Arrivée de la gauche au pouvoir grâce, il ne faut pas l'oublier, à l'UMP qui a préféré en 2004 vous donner la région plutôt que d'envisager un accord avec une force politique républicaine et démocratique représentant 25% des électeurs picards.

 

Mais c'est vrai que 6 ans auparavant ils avaient tout fait pour offrir à leurs amis communistes la Picardie sur un plateau.

 

10 Ans déjà Monsieur le Président que vous occupez ce fauteuil, vous avez vieilli et durant ce temps les picards se sont appauvris, l'économie a bien faibli, le chômage et la fiscalité ont excessivement grossi et la Picardie a bien dépéri !

 

Nous avons tout vu au cours de ces 10 années dans cette assemblée, du camarade Gremetz, votre allié d'un soir, qui vous a trainé au tribunal après avoir été trahi par ses propres amis en passant par des courriers d'un vice président vert annonçant la faillite de notre collectivité et qui arrivent par erreur dans la boîte aux lettres de l'UMP.

 

Que d'anecdotes succulentes avons-nous vécues durant ces 10 années !

 

En 2004, vous prétendiez comme votre ami François Hollande en 2012, vouloir répondre aux espoirs des français mais comme le disait Alfred de Musset "tout s'en va comme la fumée l'espérance et la renommée".

 

Pour lire l'intervention dans son intégralité cliquez ici.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 09:10

Communiqué de presse de

Michel GUINIOT

Membre du Bureau Politique

Délégué national


Michel-GUINIOT

Lors de la dernière session du Conseil régional de Picardie, la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques a encore une fois été majorée au maximum grâce au vote de la majorité PS-PC-Verts-PRG et celui de l’UMP et du Nouveau Centre.

 

Cette taxe sur la vente de carburants à la pompe coûte aux consommateurs 0,73 € par hectolitre d’essence et 1,35 € par hectolitre de gazole. Elle a rapporté 20,5 millions d’euros en 2012 au Conseil régional de Picardie, ceci au prétexte du financement des infrastructures de transports durables.

 

Cette sur-taxation régionale des carburants a été permise par le ministre de N. Sarkozy, J-L. Borloo, depuis 2011 et s’ajoute aux taxes qui reviennent à l’État.

 

Seuls les élus du groupe Front National ont voté contre cette pression fiscale supplémentaire sur les automobilistes !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 16:34

Intervention de Michel GUINIOTMichel-GUINIOT-copie-1

au nom du groupe Front National

Membre du Bureau Politique

Secrétaire Départemental

Président du groupe FN

au Conseil Régional de Picardie


Amiens, le 29 novembre 2013.


Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, chers collègues,

 

63 pages pour si peu !

 

63 pages d’un langage de plus en plus technocratique, qui masque de moins en moins le vide qui se cache derrière les mots que le peuple n’emploie pas et dont vous vous servez pour tenter de lui faire croire que vous allez le soulager des maux dont il est accablé !

 

C’est la marque de la gouvernance de la gauche : dès que vous arrivez au pouvoir, vous ne parlez plus la même langue que le peuple, alors que durant les campagnes électorales vous avez utilisé les mots que le peuple voulait entendre.

 

A chaque fois que vous héritez du pouvoir, vous vous coupez du peuple, vous n’entendez plus le peuple, vous ne parlez plus comme le peuple, vous ne défendez plus le peuple, peut-être tout simplement parce que vous n’aimez pas le peuple !

Car comment expliquer autrement l’abysse qui sépare, encore une fois aujourd’hui, les élites dirigeantes actuelles du PS et le peuple.

 

Hier soir, le sondage Ifop/Valeurs actuelles, consacré au palmarès des Présidents de la Vème République n’a trouvé que 2% des sondés pour se prononcer en faveur de votre Président de la République.

 

Alors plongeons-nous tout de même dans ce galimatias technocratique.

 

Dès la page 2, l’autosatisfaction et l’auto-encensement tournent à plein régime :

  • Budget conforme à la stratégie de modération des dépenses de fonctionnement
  • Budget qui continue à afficher l’inscription d’un haut niveau d’investissement
  • Budget qui répond aux exigences de la situation économique
  • Budget qui s’inscrit dans la continuité des priorités annoncées en début de mandat

 

Ça y est, on y est : voilà les priorités des priorités devenues prioritaires depuis plus de 10 ans ! Avec les résultats que l’on constate quotidiennement…

 

Parmi, ces priorités prioritaires que l’on nous ressert à chaque DOB, comme l’année précédente et comme l’année d’avant, on retrouve :

  • « la priorité à l’emploi »
  • « permettre à chaque jeune son entrée dans la vie »
  • « bien vivre partout en Picardie »
  • « poursuivre sur la voie de l’éco-développement »

 

Voilà lorsque vous avez dit cela, vous avez à peu près tout dit !

 

Quelques remarques tout de même aux détours des différents paragraphes :

 

L’emploi, priorité des priorités !

L’action du PS a si bien fonctionné que l’an dernier, lors du DOB, j’indiquais que la Picardie comptait fin octobre 2012, 155.405 chômeurs. Elle en compte 165.876 en catégorie A, B et C, aujourd’hui. Soit une progression de 6,74 % en un an, soit 10.471 chômeurs supplémentaires.

 

Le rideau vient enfin  de tomber sur la mauvaise pièce de théâtre.

 

Cliquez ici pour lire la suite.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 10:21

Michel GUINIOT logo groupe petit 264 rapports ont été soumis au vote des élus régionaux vendredi dernier 28 juin.

 

De nouveaux rapports concernant la coopération décentralisée avec l’Afrique sont venus s’ajouter à ceux précédemment votés par les élus du PS et certains de l’UMP. Les élus du Front National ont bien évidemment voté contre ces nouveaux dossiers représentant une dépense supplémentaire de 272.593 euros. Depuis le 1er janvier, c’est près de 3 millions d’euros qui ont été déboursés par les Picards.

 

Ci-dessous quelques exemples de subventions accordées à des associations dont les actions sont hors compétence du Conseil régional de Picardie ou destinées à favoriser l’immigration au détriment des Picards :

  • 7.000 euros pour l’association CIMADE Nord-Picardie qui a pour objectif d’accueillir, orienter et défendre les personnes étrangères, les migrants et les réfugiés : son action consiste à permettre l’accueil des migrants (clandestins) en leur fournissant un accompagnement social, juridique et administratif (rapporteur : Laurence Rossignol, Conseillère régionale et sénatrice PS).
  • 18.000 € pour l’association « Espace Picard pour l’intégration » qui intervient sur les problématiques d’intégration des populations étrangères, de prévention et de lutte contre les discriminations (rapporteur : Laurence Rossignol, Conseillère régionale et sénatrice PS).
  • 14.000 euros pour l’Observatoire International des prisons (OIP) qui a pour objectif d’informer de leurs droits les personnes incarcérées ou leurs proches et la diffusion du «Guide du prisonnier» (rapporteur : Laurence Rossignol, Conseillère régionale et sénatrice PS).
  • 70.000 euros pour le Forum des pratiques digitales, intitulé « le Printemps numérique 2013 ». Cette manifestation, destinée à 300 élus (pas ceux du FN !), a aussi reçu le soutien financier du Conseil général de l’Oise à hauteur de 70.000 euros, ce qui représente un coût de 466 euros par élu, prélevé sur l’argent public !

 

Le groupe Front National a voté contre ces subventions et, par la voix de Michel GUINIOT, a vivement protesté contre l’utilisation faite des impôts du contribuable Picard !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 16:34
Michel GUINIOT logo groupe petit

Communiqué de presse

des élus du groupe Front National

au Conseil régional de Picardie

troszczynski Lors de la session du vendredi 28 juin dernier, Mylène TROSZCZYNSKI, Conseillère régionale, a présenté une motion de défense des utilisateurs du train en Picardie.

 

Elle réclamait à la SNCF de prendre des dispositions pour que les utilisateurs du train puissent être correctement informés sur l’état du trafic, notamment durant la période de travaux qui vient de débuter et qui devrait s’étaler sur plus de deux ans.

 

Elle avait aussi pour objectif l’indemnisation des usagers en cas de retard. En outre, elle prévoyait la mise en place d’un geste commercial pour les titulaires d’un abonnement correspondant à la durée des travaux. Il s’agissait de dédommager les personnes n’ayant pas d’autre choix que de prendre le train pour raisons professionnelles.

 

Cette proposition de bon sens, qui a donné lieu à un large débat, a été rejetée par les élus socialistes qui ont voté contre et par les élus UMP qui se sont abstenus sur des prétextes politiques. Ces deux partis ont privilégié le dogmatisme plutôt que l’intérêt des Picardes et des Picards, quotidiennement victimes de désagréments dus aux retards et aux dysfonctionnements de la SNCF.

 

La motion de Mylène TROSZCZYNSKI aura eu pour effet d’accroître la pression sur la SNCF dont la convention 2013-2018 est en pleine négociation avec le Conseil régional. Il faut espérer que les propositions faites par les élus du Front National seront retenues et prises en compte dans la rédaction de celle-ci.

 

En cliquant ici vous pourrez lire la motion.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37