Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 09:00

Hier, mardi 4 novembre, j’ai assisté à la réunion des 18 pays de Picardie, organisée par le Conseil Régional à Noyon, autour du thème « énergie et territoire ».

 

Ces pays, pour le commun des mortels, sont des structures un peu abstraites regroupant plusieurs communautés de communes.

 

Cette réunion, un peu électoraliste, s’est révélée être une grand-messe Verte, animée par le Conseiller Régional Dacheu, ultra-gauchiste-Vert et par une nouvelle prêtresse de cette religion, madame le maire de Montdidier.

 

De ces échanges verbaux, il ne sortira pas grand-chose puisque ce sont les écolos-gauchos qui décideront pour les autres, prétendant détenir la vérité sur le sujet.

 

Le principal but est, bien sûr, de faire avaler aux participants un maximum de balivernes et de projets plus ou moins réalisables ou utopiques chantés par les fervents de « l’effet de serre » comme des cantiques, afin d’attirer une clientèle électoraliste.

 

La situation actuelle devrait pourtant ramener à la réalité tous ceux qui prétendent vendre du vent aux Français !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Noyon
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 08:30

Après l’armée et la gendarmerie, c’est maintenant la police nationale qui va perdre des effectifs !

 

Aujourd’hui, les policiers sont au nombre de 105.000, la réforme de 2004 en prévoyait 108.000 pour 2012. Mais les mesures annoncées vont ramener ce chiffre à 103.000 en 2012 !

 

De plus, avec les 2.000 commissaires et officiers de police qui doivent disparaître, il y aura donc 10.000 fonctionnaires de police nationale en moins dans 4 ans !

 

Les interventions seront réduites et moins rapides, des fermetures de commissariats seront inévitables et de nombreux quartiers seront abandonnés aux voyous !

 

Les conséquences de cette politique toucheront bien sûr Creil, Beauvais et Compiègne, dont les habitants pourront remercier Sarkozy et l’UMP qui porteront totalement la responsabilité de l’insécurité dans nos villes !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 08:56

Les Picards qui ont voté pour Sarkozy et les députés UMP ont, une fois de plus, été trompés.

 

En effet, beaucoup d’électeurs ont pensé que celui qui voulait « nettoyer au Kärcher » les zones de non droit des « racailles » qui y sévissent, ferait de la sécurité une vraie priorité.

 

Aujourd’hui, on apprend que les gendarmeries ont reçu des instructions pour faire des économies de fonctionnement.

 

Non seulement, sur l’électricité et le chauffage mais aussi sur le carburant !

 

Le journal de l’Union Nationale des retraités de la gendarmerie indique que la Picardie est particulièrement visée par les restrictions et que les patrouilles vont être limitées dans les villages éloignés des brigades !

 

L’annonce imminente de la fermeture de quatre écoles de formation et de plusieurs dizaines de brigades s’ajoutant  aux restrictions financières, va rendre difficile la mission de ce service public et mettre en danger la sécurité des citoyens.

 

Malgré les promesses électorales, Sarkozy ne sera pas le Président de la sécurité retrouvée !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 10:00

Depuis de nombreuses années et à de nombreuses reprises, le Front National, et moi-même au Conseil Régional, avons annoncé que le monde agricole et plus particulièrement celui de la Picardie serait sacrifié par les politiques de l’Europe et des gouvernements Français.

 

Les trahisons de Chirac sont maintenant complétées par l’action de Sarkozy.

 

Nos producteurs Picards seront immolés par le Grenelle de l’environnement, la loi de modernisation de l’économie, le rééquilibrage des aides et la suppression des règles du mécanisme de régulation des marchés par l’Europe.

 

Dans l’Aisne, 6% à 7% de producteurs laitiers disparaissent chaque année et le phénomène va encore  s’amplifier.

 

Seule la grande distribution profite encore une fois de la baisse des prix des céréales et du lait sur le dos des producteurs et des consommateurs.

 

Les français comprendront-ils un jour qui sont les véritables affameurs du peuple ?

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conjoncture
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 11:20

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESR, chers Collègues,


Tout d’abord, Monsieur le Président, je remarque que vous avez tenu compte de mes observations faites l’an dernier relativement au document qui présente ce DOB 2009.

Il est un peu plus clair que celui de 2008 et ne comporte que 49 pages.

Bravo pour l’économie de papier et de temps consacré à sa rédaction et à sa lecture, car il faut bien dire qu’il est sur le fond identique au précédent et comme l’an dernier il n’est pas plus passionnant, ni innovant.

Vous faites une énumération de plus ou moins bonnes intentions pour la Picardie avec ce vocabulaire un peu ésotérique, souvent abscons, décrivant des projets assurément utopiques et résolument socialo-écolo-marxistes.

La petite nouveauté de l’année, c’est le tribut supplémentaire que vous êtes obligés de payer à vos alliés incertains, mais si exigeants, que sont les verts, afin de faire tenir debout votre majorité bancale. Cela depuis que « Maxime le rouge » et ses amis ont trahi vos accords de 2ème tour et passent leur temps à brûler ce qu’ils étaient censés adorer : vous, Monsieur le Président.

Si cela continue et s’ils le pouvaient, vous pourriez finir comme Jeanne d’Arc !

La nouveauté donc, c’est la couleur verte qui a servi à colorer ce document.

Dès la première page le ton est donné :
« L’installation de l’éco-région solidaire »

S’il vous a fallut 4 années de gestation pour accoucher de cette foutaise, il vous faudra bien quelques siècles pour la faire fonctionner !

Pourtant, tout en évitant d’employer le mot « écologie », vous nous servez de l’éco-reponsable, de l’éco-quartier, de l’éco-conditionnalité, de l’éco-résidence.

Vous auriez pu en ajouter d’autres, je vous les donne pour l’année prochaine :

- l’éco-tourisme,
- l’éco-conduite,
- l’éco-organisme,
- l’éco-déplacement,
- l’éco-produit,
- l’éco-citoyen,
- l’éco-alternative,
- l’éco-conseil,
- l’éco santé,
- l’éco label,
- l’éco-socialo et l’éco coco.

Le seul mot qui intéresserait les Picards, vous l’ignorez, c’est le mot économie, faire des Économies !

Mais cette expression n’existe pas dans le vocabulaire de la gauche.

Afin de chloroformer le contribuable Picard, vous avez trouvé une bonne idée, présentée dans les annexes du document : « L’aide au pouvoir d’achat en 2008 ».

A la lecture de ces 14 pages, on peut penser que tout est devenu possible et presque gratuit en Picardie ! Un vrai paradis socialiste ! C’est presque Cuba !

La poursuite des études supérieures, la mobilité par le train (quand il est a l’heure et pas en grève !), le matériel scolaire, l’hébergement, le logement, la culture, le sport, les loisirs, la santé, le bien être des jeunes (tant pis pour les vieux !), la maîtrise de l’énergie, le pouvoir d’achat des stagiaires, celui des apprentis, des étudiants, etc, etc…

Je ne vous avais pourtant jamais imaginé déguisé en bonne fée avec un chapeau pointu réalisant les rêves des Picards en agitant votre baguette magique pour distribuer le bonheur !

Ces 87 millions d’euros dont vous parlez, vous les avez tout bonnement pris dans la poche des contribuables et vous ne pouvez pas faire croire que le Conseil Régional fabrique l’argent qu’il prétend distribuer si généreusement.

Pour nous, donner plus de pouvoir d’achat, c’est tout simplement prélever moins d’impôts et de taxes !

Vous nous annoncez que vous êtes conscient depuis 2004, des effets dévastateurs du néolibéralisme.
C’est surprenant, car les prises de position du PS dans les Assemblées Nationales et Européennes prouvent le contraire, nous n’oublierons pas non plus vos reniements lors du vote du congrès pour la modification de la constitution et la ratification du traité de Lisbonne, qui ont ouvert encore plus grande la porte au règne de l’argent roi, au libéralisme sauvage et la décomposition de la Nation.

Vous réaffirmez que la région doit conforter les logiques de redressement qu’elle a impulsées, au regard de ce que vous avez fait depuis 2004, ce sont surtout les augmentations des taux d’imposition sur les Picards que vous avez impulsées.
Plus loin vous dites que les impôts touchent de plus en plus les revenus faibles, c’est pour cela que vous les avez augmentés chaque année depuis 2004.

L’an dernier, je vous demandais de ne pas augmenter les impôts, vos déclarations dans la presse semblent indiquer que vous m’avez entendu avec 1 an de retard. C’est la seule bonne nouvelle pour 2009 dont on attendra la confirmation lors du budget.

Vous prétendez que, grâce aux formations, on accède plus facilement à l’emploi, pourtant au début de septembre la hausse du chômage dans la Somme était de 2,8% et dans l’Aisne de 3,3%.

Vous annoncez que le programme « Vivre l’élevage en Picardie » permettra une meilleure utilisation de l’herbe par les éleveurs. Voulez-vous dire qu’il ne leur restera que du foin à manger quand votre Europe et votre mondialisme les auront totalement ruinés ?

Vous évoquez « le bien vivre ensemble », vous vouliez certainement parler du match France-Tunisie par exemple.

Quant au concept de « la région ouverte à l’Europe et au monde », on le connaît bien, il relève d’un humour douteux au regard de l’immigration qui continue de déferler sur la Picardie.

Vous annoncez que l’asphyxie financière des collectivités est programmée, mais aux mauvaises intentions du gouvernement s’ajoute aujourd’hui la crise financière mondiale dont personne ne peut dire à cet instant qu’elle en sera l’issue.

Aujourd’hui, le CAC perd encore 10%. La place parisienne a perdu 47% de sa valeur depuis janvier.

C’est d’ailleurs tout autant le néolibéralisme que votre archéo-modialisme qui en porte la responsabilité.

Une réflexion, pleine de bon sens populaire, d’un Picard un peu Gaulois, entendu dans un petit bistrot de campagne, illustre bien le sentiment du peuple sur cette crise. Il disait :
« Quand un riche banquier pète à New York, c’est le petit épargnant Picard qui en prend plein les narines. ». C’est un raccourci osé mais tellement réaliste.

Et même si grâce à l’alliance du FN, de Charles Baur et d’une partie des élus RPR, nous vous avons laissé une excellente situation financière comme vous le reconnaissez sur votre présentation du DOB, vous devriez beaucoup plus tenir compte de cette situation nouvelle puisque les possibilités d’emprunt vont immanquablement se restreindre. D’autant plus que l’autofinancement se réduit et l’endettement de la Région progresse puisque nous passons du 3ème rang au 8ème rang des régions pour la capacité de désendettement comme la constaté le CESR.

Si vous êtes conscient de tout cela, réduisez donc toutes vos dépenses non indispensables, telles que celles consacrées au FRAC, Fond Régional des Arts Calamiteux, aux emplois solidaires et secrets, aux discriminations imaginaires, aux départements d’Afrique que vous avez annexés à la Picardie, ainsi qu’au reste du monde.

Vous écrivez que les picards se sentent concernés par le monde qui les entoure, bien sur, mais allez demander aux producteurs de lait ou aux intérimaires de chez Continental, s’ils se sentent concernés par le programme Picardie-Konni-Madaoua au Niger ?

Pour conclure rien de vraiment neuf pour 2009. Malgré le nouveau contexte économique et financier, qui va provoquer de graves remous dans la gestion des collectivités.

Si vous ne voulez pas réorientez votre politique, la prochaine année sera aussi sombre que la précédente pour la Picardie.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 17:24

La direction régionale du travail a récemment communiqué les chiffres du chômage en Picardie à la fin août.

 

Celui-ci, malgré une minuscule baisse de 0,2% dans l’Oise, progresse encore nettement dans la Somme avec plus de 2,8% et pire encore, dans l’Aisne avec plus de 3,3% atteignant 10,1% de la population active de ce département.

 

Les effets à retardements de la crise financière actuelle ne tarderont pas à se faire sentir dans nos trois départements et aggraveront un peu plus la situation économique et sociale de la Picardie.

 

La fin d’année 2008 risque d’être bien sombre !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Divers
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 13:50

L’attitude révoltante et indigne des supporters originaires du Maghreb, lors du match France-Tunisie, démontre une fois de plus que, pour beaucoup, tout ce qui symbolise la France ne mérite que haine et mépris.

 

La Marseillaise est sifflée par beaucoup de ceux qui viennent chez nous profiter de toutes les aides sociales, de l’accès aux soins médicaux, de nos écoles, de nos crèches, des emplois, du RMI, du chômage, etc.…, et qui refusent nos mœurs, notre culture, nos valeurs et notre histoire.

 

L’intégration de ces masses et leur assimilation paraissent donc totalement et définitivement impossibles.

 

Ceci malgré toutes les concessions, renoncements et reculades des gouvernements d’hier et d’aujourd’hui face aux conséquences d’une immigration massive.

 

Espérons que lorsque enfin les Français comprendront cela, il ne sera pas trop tard !

 

Dans cette attente, le Front National continuera à sonner le tocsin face aux problèmes que génère aujourd’hui l’inadmissible politique d’immigration menée par la gauche et l’UMP.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 11:17

Dans l’intérêt des Picards et de la Picardie, les élus du groupe Front National au Conseil Régional de Picardie ont voté le protocole qui engage les différents acteurs sur une réflexion quant à la réalisation du canal Seine-Nord-Europe et notamment sur son financement.

 

Le groupe Front National a fait valoir un certain nombre de réserves sur l’utilité réelle de ce projet, son financement définitif, la répartition des apports financiers et le rôle de l’Europe, de l’Etat, des collectivités et du privé.

 

Nous demandons à l’ensemble des élus de tout bord de tenir au Picard le langage de la vérité sur ce projet (qui est loin d’être finalisé !), sur les possibles retombées économiques et les créations d’emploi pour la Picardie.

 

En effet, les considérations électoralistes, notamment de l’UMP, font présenter ce canal comme l’Eldorado pour l’économie et les emplois en Picardie.

 

Pourtant, même si la mise en service du canal est annoncée pour 2015, le coût pharaonique du projet risque de transformer celui-ci en arlésienne !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 10:56

La mise en place expérimentale du transport urbain était une des propositions que j’avais faites lors de la campagne électorale municipale.

 

Je ne peux donc, objectivement, qu’approuver cette expérience.

 

Néanmoins, j’ai quelques remarques à formuler.

 

Le quartier de la République et de la rue du Maréchal Leclerc, pourtant en grande difficulté commerciale, ont été oubliés.

 

Le tracé des lignes et les arrêts devront subir des modifications et des améliorations afin de mieux tenir compte des besoins des utilisateurs.

La majorité socialiste n’ayant pas tenu compte de mes conseils et observations en Conseil Municipal, le principal reproche que je fais pour cette expérimentation est celui de la gratuité.

 

-   En effet, la fréquentation risque d’être difficilement plus importante à cause de l’absence de participation financière et l’expérience sera faussée par celle-ci.

-   Un coût, même modique, responsabiliserait les voyageurs et éviterait que certains n’utilisent ce service comme un nouvel amusement.

-   Il éviterait aussi les dégradations qui coûtent cher.

-   Il est plus facile de faire payer dès le départ plutôt qu’après  une période gratuite.

-   La justice sociale et l’égalité devant l’utilisation de nos impôts voudraient que les 50% de Noyonnais contribuables, qui ne prendront peut-être pas le bus, ne paient pas encore pour 100% de la population, cela permettrait aussi d’offrir la gratuité aux personnes âgées et aux personnes en difficultés.


Les socialistes pensent toujours que l’on peut tout faire gratuitement, mais c’est toujours le contribuable qui paie, d’autant que cette expérience nous coûtera 200.000 euros (1.311.914 Frs) pour 6 mois et que les caisses de la ville sont vides.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Vivre Noyon - Tribune
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 14:02

La salle du conseil municipal de la mairie de Noyon (comme celle des mariages) n’étant pas accessible aux handicapés, je ne pourrai pas participer au conseil municipal du 11 septembre prochain.

 

En effet, ayant une jambe dans le plâtre, il ne me sera pas possible de gravir sur les 2 niveaux, l’escalier de pierre à l’aide de mes béquilles.

 

Il serait bon d’envisager une solution à ce problème technique afin de permettre aux personnes non valides d’assister ou de participer au conseil municipal.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Noyon

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37