Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 15:06

Le département vient d’annoncer qu’il compte augmenter les taux d’imposition sur les ménages de 4,30% et de 6,45% pour les entreprises, ceci en plus de la majoration des bases d’imposition d’environ 2,5%.

 

A l’heure où la crise touche de plein fouet toutes les couches sociales de notre société, la majorité de gauche du Conseil Général continue, et ce depuis 2004, d’appauvrir le contribuable Isarien.

 

Le maire de Noyon aura bien évidemment sa part de responsabilité dans cette affaire puisqu’il est Conseiller Général du canton de Noyon et qu’il votera ces augmentations d’impôt du département.

 

Nous verrons bien si en tant que Maire de Noyon ou Président de la communauté du pays Noyonnais, il suivra l’exemple de ses amis du PS et du PC au Conseil Général de l’Oise en augmentant les taux d’imposition de la ville ou de la communauté de communes.

 

Si le Front National était présent au Conseil Général, il lutterait contre le matraquage fiscal, afin de rendre du pouvoir d’achat aux Français, comme nous le faisons avec succès au Conseil Régional de Picardie.

 

Je souhaite aux Noyonnaises et aux Noyonnais une bonne  année 2009 !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Vivre Noyon - Tribune
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 22:59

Malgré les noirs nuages qui s’accumulent au dessus de la France, malgré les promesses faites et non tenues par les tenants du pouvoir, malgré la précarité et la pauvreté qui s’abattent sur le peuple de France, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2009, durant laquelle je continuerai à me battre pour les Français qui souffrent.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Divers
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 09:59

Au nom de toute l’équipe de la liste « Michel Guiniot pour faire changer Noyon », je vous souhaite à celles et ceux qui consultent mon blog et le site « fn-picardie.com », un bon noël et une excellente fin d’année malgré la situation économique et nos soucis personnels.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Divers
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 14:46

Le projet qui fut voté le 7 octobre 1997, par la communauté de communes vient de refaire surface lors de la réunion du Pays Noyonnais, le 22 décembre 2008.

 

Le projet initial avait été estimé à 2.600.000 euros. Aujourd’hui, à la demande des clubs, des associations et scolaires, ce stade d’athlétisme comprendra en plus l’éclairage de la piste, l’agrandissement des vestiaires, une piste en synthétique , un matelas à double entrée pour les perchistes et un terrain engazonné de 9.300 m².

 

Le petit problème, c’est que le coût de ce projet passe de 2.600.000 euros à 4.468.539 euros TTC !

 

Cette somme augmentera certainement encore avant l’achèvement des travaux, avec les avenants que nous verrons arriver au fur et à mesure de la réalisation.

 

Pourvu que nos impôts ne subissent pas la même inflation !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Communauté de communes du Pays Noyonnnais
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 10:08

Départ du RMT en 2010

J’ai de nouveau mis en garde le maire de Noyon sur l’extrême urgence du lancement du plan de reconversion du site, puisque le régiment quittera Noyon un an plus tôt, en 2010.

Il ne reste donc qu’une petite année pour transformer ce mauvais coup pour le Noyonnais, en une chance pour l’avenir de celui-ci. A ce sujet, il me semble que la proposition que j’avais faite, bien avant mes collègues, de création d’un grand centre de formation régional soit aujourd’hui reprise par les autorités.

Cela prouve qu’en politique l’opposition peut-être utile !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Communauté de communes du Pays Noyonnnais
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 09:54

C’est le ministère de l’agriculture qui l’annonce, le revenu des agriculteurs Français a baissé de 15% cette année.

 

L’augmentation des charges des exploitations de 11%, la hausse des carburants de 20% et celle des engrais de 26%, venant s’ajouter à la baisse des prix à la production, provoquent cette forte baisse des revenus de nos paysans.

 

Les effets des politiques gouvernementales et européennes et la crise financière mondiale vont encore accélérer la disparition des exploitations agricoles notamment en Picardie.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 13:26

L’Agence Nationale de Rénovation Urbaine qui pilotera la rénovation de ce quartier difficile de Noyon disposera de 30 millions d’euros (environ 197 millions de Francs) pour poursuivre la réhabilitation de St Siméon.

 

A cette occasion, environ 150 logements nouveaux seront construits.

 

Ces 30 millions d’euros supplémentaires sortiront bien sur de la poche des contribuables. On est en droit d’espérer que certains habitants du quartier changent de comportement, et respectent enfin les nouvelles constructions, les équipements collectifs et le voisinage :

Par exemple en n’occupant pas les parties communes pour menacer et terroriser les habitants, en vendant de la drogue, en ne crachant pas et n’urinant pas dans les entrées, en ne taguant pas les murs, en ne cassant pas les boîtes aux lettres, en n’arrachant pas les interphones et les fils électriques, etc, etc,….

 

 

Par ailleurs, on peut se demander à qui seront attribués les 150 logements supplémentaires ?

 

Le seront-ils par exemple aux populations immigrées souvent prioritaires car ayant des familles nombreuses.

 

Si le Front National était au pouvoir, il ferait inscrire dans la législation la préférence nationale, notamment pour le logement, ce qui permettrait à de nombreux nationaux d'obtenir le toit qu'ils attendent parfois depuis longtemps.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Noyon
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 13:00

La plupart des 20 dossiers de ce dernier Conseil Municipal de l’année 2008 étaient des dossiers techniques.

 

Pourtant 4 d’entre eux ont nécessité plusieurs interventions de ma part.

 

La création d’une borne d’accueil pour camping car.

Si cette idée n’était pas forcément mauvaise, le lieu de son installation, lui, l’était totalement !

Le choix, irréfléchi, du « secteur du marché franc » était surprenant. En effet, en plus de la fourniture d’eau, il y a la vidange des eaux usées et pas seulement de l’eau de vaisselle !

Ce secteur ne doit pas se transformer en camp de camping urbain pouvant générer de graves nuisances, notamment, comme aurait dit Chirac, à cause des bruits, des odeurs et… des mouches ! Mes interventions ont permis de ramener à la raison les promoteurs de cette idée qui chercheront un autre lieu plus adéquat !

 

La vidéo-surveillance

Pudiquement appelée par la gauche « vidéo-protection » ( ?), parce que celle-ci est une mesure du FN que j’ai de multiples fois défendue. Cette demande de subvention a permis de savoir où seraient implantées les premières caméras : secteurs de la gare et du chevalet ! Comment ne pas s’étonner que ce matériel ne soit pas utilisé en priorité dans les quartiers où les voitures flambent et où le trafic de drogue est florissant et que les Noyonnais connaissent bien ! Ne serait-ce  pas pour justement ne pas déranger cet artisanat local un peu particulier, et ne pas nuire à ce que l’on nomme « l’économie souterraine » qui permet à certains rmistes de rouler dans de très luxueuses voitures ?

 

Les tarifs communaux 2009

Bien sûr en augmentation, légère, il est vrai, mais les quelques centimes d’euro d’augmentation par ci, par là contribuent à la perte de pouvoir d’achat des Noyonnais. J’ai proposé au nouveau maire, comme je l’avais plusieurs fois fait, sans succès, auprès de l’ancien, une mesure contribuant au devoir de mémoire et surtout un dernier geste de remerciement pour les Noyonnais qui se sont battus et ont souffert pour la France. J’ai demandé la gratuité des concessions dans les cimetières de Noyon pour les anciens combattants et les déportés Noyonnais. Le maire a accepté de refaire voter ce dossier lors du prochain Conseil Municipal.

 

Les décisions du maire

Suite à mes interventions sur la décision n°2008-40, nous avons appris qu’une location de longue durée avait été contractée pour un véhicule qui sera mis à disposition de la directrice des affaires culturelles de la ville. On peut espérer qu’à Noyon la culture avancera encore plus vite avec cette voiture !

 

Questions diverses

J’ai renouvelé mon exigence quant à la révision de la liste électorale afin de réduire les fraudes.

J’ai redemandé des informations relatives au devenir de l’hôpital de Noyon ainsi que sur les transports en bus qui roulent parfois à vide
Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Noyon
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 15:10

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESR, Chers Collègues,


Comme je l’avais annoncé lundi, les débats, et parfois même les monologues, de cette semaine n’auront pas fait changer d’un iota votre projet de budget 2009. C’est la raison pour laquelle nous avions jugé que votre budget n’était pas amendable.


Par contre, nous attendions goulûment le contre-budget annoncé lundi par le groupe UMP qui avait dû recevoir un coup de fil de leur nouveau patron, à moins que ce soit la présence du dernier arrivé dans notre collectivité qui ait secoué le cocotier, pour qu’enfin la droite fasse semblant de s’opposer au moins une fois dans l’année à votre politique, ceci surtout dans les médias.


En fait de contre budget, nous n’avons eu droit qu’à quelques amendements faits à la va-vite, car presque tous irrecevables techniquement ou même carrément piqués au Front National comme celui que j’avais moi-même présenté pour la suppression de la TIPP et pour lequel le groupe UMP avait voté contre.


D’ailleurs, comment l’UMP pourrait critiquer votre politique quand ses élus approuvent et votent 99% des dossiers que vous présentez depuis 2004 !


On a même entendu un membre de ce groupe prêcher pour la baisse des impôts alors qu’il se targuait, il n’y a pas si longtemps, de vouloir lui aussi les augmenter s’il était à votre place.


Nous sommes donc bien les seuls véritables opposants dans cette assemblée même si France 3 Picardie a choisit Madame Cayeux et Gremetz pour représenter l’opposition.


Permettez-moi, avant de donner notre position de vote de rappeler quelques données incontestables de votre budget 2009.


Nous constatons, quelques en soient les raisons, qu’en 5 ans :
- les dépenses réelles de fonctionnement par habitant sont passées de 229,12 € à 349,80€ soit une augmentation de plus de 52%,
- le produit des impositions directes par habitant est passé de 77,84 € à 81,65 €,
- l’encours de la dette par habitant est passé de 76,20 € à 145,40 €soit une augmentation de plus de 90%.


Les recettes de la région vont augmenter de 34,8 millions d’euros qui se décomposent ainsi :
- Pour la fiscalité directe, plus de 3,7 millions d’euros grâce à l’augmentation de 3% des bases d’imposition pour le foncier bâti, +2% sur le foncier non bâti et +1,5% sur la taxe professionnelle.
- Pour la fiscalité indirecte +7,5 millions d’euros grâce à l’augmentation d’un euros par cheval fiscal,
- La TIPP, que vous refusez de supprimer, grâce à l’augmentation de la part affectée par l’Etat à la région rapportera 14 millions d’euros
- La dotation de l’Etat amènera +9,6 millions d’euros.


Vous avez bien communiqué sur l’exceptionnelle absence d’augmentation des taux d’imposition mais vous n’avez pas évoqué, bien sûr, l’augmentation des bases.


Les Picards pourront d’ailleurs le constater, ils paieront tout de même plus d’impôts en 2009 !


Vous nous avez expliqué en 2004, 2005, 2006, 2007, le bien fondé de votre philosophie quant à l’énorme matraquage fiscal que vous avez effectué sur ces années là : « prélever plus d’argent dans la poche du contribuable pour faire plus pour les Picards ». C’est ce que vous prétendiez.


Aujourd’hui, vous allez diminuer les dépenses liées à la culture, aux sports et loisirs, à l’apprentissage, à la formation professionnelle, à l’action économique.


Si l’on suit votre premier raisonnement, puisque vous allez faire moins pour la Picardie, vous auriez dû prendre un peu moins dans le porte-monnaie des Picards au lieu de vous contenter d’une fausse stabilité des prélèvements ! Avec un peu de bravitude, vous auriez pu baisser les impôts et rendre ainsi du pouvoir d’achat aux Picards.


En supprimant par exemple et entre autre : les dépenses de la coopération décentralisée qui ne profitent pas aux Picards, la part régionale de la TIPP, les coûteux emplois solidaires des copains des uns et des autres, les 27 millions d’euros destinés à votre clientèle électorale, les associations, et l’inutile lutte contre les discriminations.

Car aujourd’hui la situation des Picards les plus modestes est plus critique qu’hier et le sera encore plus demain pour des milliers de familles touchées par les effets de la crise qui précipitent les entreprises et les salariés dans le gouffre.


Pour ne prendre en exemple que le département de l’Oise, qui était celui qui résistait le mieux :

Bosch, Valéo, Foncia, Teckalle, SABIC, Lin 2000, Tréfimétaux, Continental, Intersnak, St Gobain, SAV-Carrefour, Riecker, Inergy, AKZO, Goss International, Flexico, MAPA, Montupet, Decoplast, Henkel, Général de Brosserie, PSM, Arcelor Mittal, Affimet, Case New Holland, CIE Automotive, DSM Composite, Fédéral Mogul, SVE, etc, etc….


Ces entreprises, parmi les plus importantes, ont : ou fermé définitivement, ou le feront prochainement, ou délocalisent, ou licencient, ou mettent au chômage technique leurs salariés.


Je pourrais faire le même inventaire pour la Somme ou l’Aisne et y ajouter les PME-PMI, les commerçants, les artisans qui vont, demain, mourir en silence et envoyer leurs salariés à l’ANPE et aux restos du cœur.


Comment ne pas avoir peur du lendemain, lorsque la précarité et l’insécurité sociale s’invitent chez les familles touchées par le chômage et qui ne pourront pas assurer l’avenir de leurs enfants et souvent même, les nourrir décemment !


La France est aujourd’hui proche de la situation économique et sociale qu’a connu la Pologne après les bienfaits du communisme libérateur.


Voici donc ce qu’a produit le modèle de société préconisé et mis en place, au nom du capitalisme sauvage et du libéralisme euro-mondialiste, par les amis de M. Sarkozy, mais aussi grâce à la complicité active de la gauche européiste et altermondialiste, mais mondialiste quand même !


La gauche et la droite, depuis 25 ans, chantent sur la même musique et parfois d’une même voix, les mêmes cantiques louant l’Europe, le marché mondial et la politique supranationale contre la politique de protection et d’indépendance nationale, du respect de la Nation et des hommes et des femmes qui la composent et qui participent par leur travail à la prospérité de celle-ci.


Aujourd’hui, c’est le peuple qui paie l’addition de vos utopies et de vos erreurs communes volontaires ou involontaires.


Les modèles de sociétés marxistes, socialistes et maintenant capitalistes sont morts. Malheureusement votre budget en est encore une illustration. C’est une toute autre volonté, une autre ambition, un projet national, populaire et social qu’il faut pour la Picardie.


Votre budget se situe aux antipodes de cela, c’est pourquoi nous voterons contre.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 10:50
Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESR, Chers Collègues,

Le hasard des dates fait que, cette année, l’ouverture de notre semaine budgétaire correspond avec la fête de l’Aïd el-Kebir, je ne vous accuserai donc pas, comme l’an dernier, de vouloir égorger le cochon de contribuable mais plutôt de sacrifier sur l’autel de votre budget de nombreuses espérances des Picards, tout comme seront aujourd’hui sacrifiés d’innombrables agneaux.

La lecture et l’étude attentives de votre projet de budget 2009 auraient pu légèrement m’intriguer. Mais j’ai réalisé, qu’en ce début de décembre 2008 nous venions d’entrer dans le temps de l’Avent !

Dans votre cas, il ne s’agit pas de cette période prévue chez les catholiques pour préparer la fête de Noël.

Votre temps de l’Avent, à vous, c’est celui qui se situe juste avant la prochaine campagne électorale régionale.

Donc tout s’explique :
C’est la raison pour laquelle, cette année, vous avez rangé le gourdin fiscal dans le placard de votre bureau, en n’augmentant pas les taux de fiscalité directe, afin de faire croire à l’agneau Picard que vous ne l’assommerez pas en 2009, juste avant les élections de 2010.

Et pourtant, à la place du gros gourdin, vous vous servirez de votre petite matraque pour l’estourbir tout de même, avec l’augmentation des bases d’imposition de 3% pour le foncier bâti, de 2% sur le foncier non bâti et de 1,5% pour l’impôt imbécile, la taxe professionnelle.

Ce petit coup de matraque fera tout de même progresser, de 2%, vos recettes fiscales directes.

Non content de maintenir au maximum le racket sur l’automobiliste Picard par le biais de la part régionale de la TIPP, vous allez donner un autre petit coup de matraque sur ce même automobiliste en augmentant le prix du cheval sur la carte grise pensant que cela passerait inaperçu du grand public.

Au fil des pages des documents budgétaires, on découvre d’autres éléments étranges, mais qui ne surprendront pas l’observateur avisé puisqu’il s’agit d’un budget pré-électoral.

Par exemple : la petite baisse des dépenses liées à la culture, aux sports et aux loisirs, où tellement d’euros ont été précédemment engloutis, ne trompera personne.

Par contre, la baisse des sommes consacrées à la formation professionnelle et l’apprentissage peut sembler inquiétante dans le contexte économique et social actuel. Vous nous expliquerez peut-être pourquoi durant les débats qui auront lieu cette semaine.

Je ne vous ferai pas aujourd’hui un catalogue des espoirs déçus, je vous réserve cela pour vendredi, après les débats et le vote des amendements qui grâce au système électoral, imaginé par le PS et mis en place par l’UMP, ne serviront pas à grand-chose nous en sommes bien conscient. Les amis de M. Sarkozy, qui voulaient présenter, dans un unique but médiatique, un budget électoraliste et fantomatique, tout autant qu’inutile, le savent pourtant aussi.

Ils sont d’ailleurs les plus mal placés pour le faire à l’heure où leur président veut déduire les pertes boursières des impôts des riches avant de rembourser aux millionnaires les tickets perdants du tiercé, à l’heure où celui-ci annonce des mesures de relances, qui devront être financées en grande partie par les collectivités locales sans que les élus de celles-ci ne soient associés ou même consultés.

Mais, c’est vrai que M. Marleix lors du congrès de l’ARF, a carrément sous entendu que les élus régionaux n’avaient pas de légitimité, puisqu’il prétend leur en donner enfin une, grâce au sombre projet que concocte l’Elysée et le gouvernement contre les Conseils Régionaux.

Le noir dessein, à peine voilé, que prépare le charcutier électoral en chef, se révèlera être un véritable tour de cochon contre la démocratie et la diversité politique de nos assemblées régionales, déjà bien réduite en 2004. Nous en reparlerons ultérieurement.

Pour conclure, et même si je ne crois plus au Père Noël, il existe pourtant un moyen de rejeter votre budget, si ceux qui prétendent s’opposer à votre politique le veulent vraiment.

Si les élus du groupe FN, ceux des comédiens de l’UMP, les Bayroutistes, l’élue esseulée de l’UDF, les écos-écolos, les cocos-verts, les cocos-divergents, les rouges-cocos rescapés, le stalino-coco, nouvelle petite vedette des émissions de variétés, sans oublier l’unique socialiste royaliste de ce Conseil Régional, votaient contre votre budget vendredi prochain, vous devriez sérieusement revoir votre copie pour répondre aux attentes urgentes et réelles de la Picardie.

En cette fin d’année, plein d’incertitudes et de dangers pour l’avenir, les Picards n’attendent pas vraiment le Messie mais plutôt les Rois Mages.

Si vous restez sur votre projet, si vous ne réduisez pas les dépenses inutiles, si vous ne baissez pas les impôts, Monsieur le Président, vous ne serez ni Melchior, ni Gaspar, ni Balthazar !
Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37