Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 13:20

Michel GUINIOT logo groupe petit

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Chers Collègues,

 

On se doutait bien que cela ne serait pas fort passionnant mais, cette fois-ci, cela dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer.

 

Votre budget supplémentaire c’est rien, rien de rien, rien du tout, moins que rien, même pas presque rien !

 

Pour preuve le CESER qui s’est réuni le 28 juin dernier, évoque dans plus de la moitié de son document le compte administratif qui a été soumis à l’assemblée le 24 juin.

 

Le CESER ne consacre à votre budget supplémentaire que 2 pages et demie.

 

Ce budget supplémentaire semble avoir tellement d’importance que pour un peu nous aurions pu recevoir l’avis et les observations du CESER par un SMS !

 

Je ne vais pas reprendre les mauvaises notes que nous vous avons attribuées lors de l’examen du compte administratif, ni les très mauvais chiffres de l’endettement des Picards à hauteur de 292 € par habitant, ni l’augmentation de 300% de la dette que vous avez fait exploser.

 

Non, je ne redirai pas tout cela à la veille de vos vacances. Je ne veux pas vous faire trop de peine ! Vous avez déjà beaucoup de soucis au PS d’autant qu’il vous faut gérer la sortie du nouveau feuilleton médiatique « Domi chaud lapin, le retour ! ».

 

Vous ajustez les dépenses en mettant un peu d’argent de-ci-delà pour l’enseignement, pour la politique des transports fluviaux au titre des autorisations de programme.

Ajustement que l’on retrouve aussi pour les dispositifs de qualification de la formation professionnelle et l’apprentissage, les besoins complémentaires du pass études, la promotion et la valorisation de la recherche et du développement au titre des autorisations d’engagement.

 

En fin de compte vous réussissez à porter le budget 2011 à 977,1 millions d’euros, hors réaménagement de la dette, au lieu des 976,7 millions d’euros prévus lors du budget primitif.

 

Soit 442.000 euros supplémentaires, que vous allez encore dépenser.

 

Au sujet de vos politiques sectorielles et notamment celle de la réussite éducative, on peut douter de sa réussite et de son efficacité au vu du nombre d’illettrés et de jeunes toujours aussi nombreux qui sortent du système scolaire une main devant, une main derrière.

 

Pour les transports, la plateforme multimodale de Longueuil-Sainte-Marie est inscrite en AP mais pas un mot sur celle de Noyon, c’est bizarre. Ne serait-elle plus d’actualité on est-ce que le maire de Noyon n'est pas un bon socialiste ?

 

Quant au tourisme, avec l’inscription de 450.000 euros supplémentaires pour que le Comité Régional du Tourisme puisse renforcer son action de promotion touristique on peut décemment espérer voir un peu plus de publicité pour notre région chez nos voisins européens, dans les régions voisines et même dans les hôtels et les restaurants de Picardie.

 

A ce sujet, vous devez faire de véritables efforts en direction de la Thuringe où pas grand-chose n’est fait en cette matière.

 

Je ne reviendrai pas sur la proposition décalée du chasseur UMP qui ne connaissait certainement pas l’historique de son groupe lorsqu’il évoquait, l’autre jour, le tourisme historique, largement réclamé par le Front National depuis 18 ans. Mais le plagiat effectué par l'UMP au détriment du Front National est une habitude ici comme ailleurs.

 

Vous améliorez un peu, si peu, la capacité de désendettement de la région alors que vous auriez pu nettement faire mieux.

 

Par exemple, en supprimant les dépenses pour la coopération internationale, en ne jetant plus l’argent de la prétendue lutte contre les discriminations par les fenêtres, celui des aides visibles ou déguisées à l’immigration notamment illégale, etc, etc…

 

Ou bien encore, en évitant de dépenser 40.000 euros pour que les cultureux de gauche aillent prendre le soleil à Avignon.

 

Cette année, vous faites même très fort en offrant urbi et orbi, c’est vrai que l’on est dans la cité des Papes un petit déjeuner au Petit Louvre, 23 rue Saint Agricol à Avignon (je n’invente rien !).

 

Saint Agricol, colossale finesse, certainement un petit clin d’œil aux petits agriculteurs de Picardie qui vont claquer du bec lorsque la bise sera venue.

 

Votre Vice-président chargé de la culture pourra aller chez ceux qui font de la vraie culture, les cultivateurs, narrer les péripéties d’Avignon au cours des longues soirées d’hiver, cela les aidera à sourire lorsque le directeur du Crédit Agricole les appellera au sujet de leur découvert bancaire.

 

Vous pourrez même leur dédicacer le petit livre noir édité cette année à l’occasion de cette dépense scandaleuse.

 

Pire encore, ce sont 90 lycéens et apprentis qui, selon vous, feront « une plongée en apnée dans un des plus beaux rendez-vous de la culture » ! Pourvu qu’ils ne restent pas au fond de votre soi-disant culture « pipi-caca »!

 

Je suis certain que leurs parents préfèreraient qu’ils puissent plonger dans la certitude d’obtenir un emploi en Picardie !

 

D’ailleurs, il ne me semble pas avoir vu passer la liste de ces pauvres futures victimes de votre politique gaucho-bobo, soixante huitarde !

 

Politique culturelle de l’inutile, du superflu, réservée à une caste heureuse de s’auto-extasier, parfois même devant le néant artistique.

 

D’ailleurs, même un heureux bénéficiaire de vos largesses financières déclare dans un quotidien régional : « il n’y a pas toujours de retombées ».

 

Encore moins pour celui qui paie des impôts.

 

Enfin, comment ne pas évoquer un domaine où la Picardie brille particulièrement par rapport aux autres régions, puisqu’elle arrive en 3ème position au niveau national… pour le coût de la communication par foyer !

 

Selon le Journal du Net, ce sont 7,89 millions d’euros du budget 2011 qui passent en communication :

• 500.000 euros dédiés aux actions européennes.

• Pour la communication relative aux lycées : 451.000 euros.

• Pour celle de l’environnement : 300.000 euros

• Pour la communication relative à l’action économique 1,52 millions d’euros dont 520.000 euros pour la recherche et l’innovation et 200.000 pour le tourisme.

 

Toujours selon la rédaction du Journal du Net cela coûte 7,47 euros par foyer fiscal Picard.

 

Enfin une 3ème place pour la Picardie que personne ne cherchera à nous prendre !

 

Voilà, au lieu de présenter un budget supplémentaire pour faire tout cela, vous auriez pu, en pensant aux Picards qui ne partiront pas en vacances, aux agriculteurs, commerçants, artisans qui souffrent, ceux qui n’ont plus de travail, qui touchent le RSA, aux retraités dans la misère, aux familles Michel-GUINIOTfrançaises qui voient avec angoisse la rentrée des classes arriver, vous auriez pu, pour eux, présenter un budget en diminution.

 


Michel GUINIOT

Président du groupe FN

au Conseil Régional de Picardie

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 13:17

images-du-site 2217Vous trouverez ci-dessous le courrier que les élus du groupe Front National ont envoyé au Président du Conseil Régional de Picardie pour réclamer la tenue d'une session extraordinaire consacrée aux multiples problèmes que rencontrent quotidiennement les usagers du train en Picardie et relativement à la mise en place du cadencement à partir de 2012.

 

Cliquez pour agrandir

 

http://img.over-blog.com/450x636/3/23/64/85/images-diverses/courrier-des-elus-FN.jpg

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 11:05

http://img.over-blog.com/217x300/3/23/64/85/les-elus/Michel-GUINIOT.jpgLa Commission Nationale d’Investitures du Front National m'a désigné comme tête de liste aux les élections sénatoriales dans l’Oise qui se dérouleront le 25 septembre prochain.

 

La liste complète sera présentée début septembre.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Elections
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 08:05

http://img.over-blog.com/250x201/3/23/64/85/images-diverses/banlieues.jpgLe premier centre éducatif fermé créé en France a été implanté à Beauvais en 2003.

 

On ne peut que constater, comme le Front National l’avait prédit lors de sa création, que les résultats obtenus sont bien éloignés de ce que les promoteurs de cette idée, de gauche et de droite, affirmaient à l’époque.

 

Aujourd’hui, 8 garçons et filles de 13 à 16 ans, multirécidivistes pour des affaires de vols avec violence, extorsions, agressions ont été placés par un magistrat dans cet établissement.

 

Ce sont 16 éducateurs, soit 2 par pensionnaire, qui sont chargés d’accompagner ces délinquants ceci bien sûr aux frais de la République et surtout du contribuable!

 

Pour quels résultats ?

 

Des statistiques nationales indiquent que 61% des jeunes ne récidivent pas dans l’année qui suit leur passage au centre éducatif fermé. Il faut donc en déduire que presque 40% récidivent aussitôt !

 

Quant aux statistiques sur le long terme, elles n’existent pas !

 

C’est surement mieux comme cela !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Insécurité
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 08:01

Cette réforme, programmée pour 2014, si N. Sarkozy et l’UMP sont encore au pouvoir, fut présentée au nom des économies budgétaires par le ministre de l’intérieur de l’époque, Brice Hortefeux.

 

Ce prétexte fallacieux devait dissimuler l’objectif réel du pouvoir en place : tenter d’éliminer des nouveaux Conseils Territoriaux les représentants du Front National et reprendre le pouvoir dans les régions et les départements.

 

La réduction du nombre d’élus, qui passeraient de 5.657 Conseillers Généraux et Conseillers Régionaux actuels à 3.493 Conseillers Territoriaux devait, selon le gouvernement UMP, engendrer une économie de 40 millions d’euros.

 

L’association des Régions de France estime que le regroupement sur les 22 sites des actuels Conseils Régionaux au lieu des 120 sites des départements et régions d’aujourd’hui, nécessitera plus de bureaux, des salles plénières plus vastes, des achats ou des locations de locaux ainsi que de très nombreux déplacements qui génèreront des frais supplémentaires.

 

L’ARF estime le coût de ces dépenses à 1 milliard d’euros !

 

Si les contribuables-électeurs ne veulent pas avoir cette réforme supplémentaire à régler, ils devront faire le choix du FN lors des élections sénatoriales de septembre 2011 et des élections présidentielles et législatives de 2012.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 08:00

http://img.over-blog.com/200x122/3/23/64/85/images-diverses/Michel_GUINIOT_clandestins.GIFMichel GUINIOT clandestins A l'appel de plusieurs collectifs dont l'association solidarité migrante, les travailleurs clandestins de Creil sont venus en bus à Beauvais afin de lire une déclaration au Préfet pour lui demander de traiter la dizaine de demandes de régularisation restantes avec "humanité".

 

Le Préfet ayant donné ordre aux policiers de ne pas laisser entrer les manifestants dans la ville préfecture, plusieurs centaines de policiers, gendarmes et CRS ont été mobilisés et ont quadrillé la ville durant une bonne partie de la soirée mettant ainsi Beauvais en état de siège à cause de 67 immigrés illégaux.

 

Ce dispositif n'a tout de même pas empêché les clandestins d'arriver devant la préfecture déserte pour lire leur déclaration.

 

Plus de 80% des travailleurs clandestins hébergés à la bourse du travail de Creil ont été déjà régularisés par les services de l'Etat. Ces mêmes services qui ont tenté de ne pas les laisser entrer dans Beauvais...

 

Ces chiffres confirment donc ce que le Front National et Marine Le Pen dénoncent concernant la mollesse de la politique de Nicolas Sarkozy en matière d'immigration et la complicité du grand patronat dans cette affaire qui trouve chez ces clandestins une main-d'œuvre à bas coût. Ceci au détriment des travailleurs Français.

 

Le Front National réclame l'arrêt de toute régularisation ainsi que la reconduite aux frontières des personnes entrées illégalement sur le sol national.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Immigration
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 11:30
Michel GUINIOT logo groupe petit

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe FN

 

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Chers Collègues,

 

Je note que vous avez pris en compte mes différentes remarques, faites dans mon intervention du 17 décembre dernier, relativement à la présentation de vos documents budgétaires.

 

Vous êtes revenus aux dossiers un peu mieux présentés, avec une page de garde en couleur et cartonnée et non pas comme je vous le disais, il y a 6 mois, en papier de marque "Lotus" ou "Trèfle", on ne peut plus rébarbatif, en noir et blanc et s'approchant d'un catalogue des pompes funèbres. Ceci dans l'unique but de faire croire à une soudaine politique de restriction des dépenses.

 

Donc, à la vue de ces cahiers couleurs, nous nous sommes tout de suite dits que les finances de notre collectivité étaient revenues dans le vert et que le Picard allait enfin profiter de ce que vous lui avez ponctionné.

 

Mais, malheureusement, après l'étude des chiffres, nous ne pouvons pas nous réjouir.

Loin de là !

 

Même si le compte administratif ne sert qu'à faire un état des opérations exécutées au cours de l'exercice concerné, il ne s'agit que d'un document comptable.

 

Mais celui-ci va me permettre de faire un petit point sur votre manière de gérer notre collectivité au bout des 6 premières années de votre mandature et nous laisse imaginer ce qui va suivre pour les quelques années qui restent, pour le moment, à vivre au Conseil Régional.

 

Vous nous indiquez que le résultat de l'exercice permet d'augmenter votre fond de roulement d'un peu plus d'un million d'euros.

 

Puisqu'il y a un excédent, on pourrait donc penser que la situation est bonne et ainsi repousser définitivement l'argument de faillite de la région tant utilisé durant la campagne.

 

Mais en n'y regardant de plus près, la situation n'est pas très glorieuse.

 

En effet, et pour le démontrer je ne parlerai pratiquement que de l'endettement.

 

Tiens, d'ailleurs si nous refaisions très rapidement son historique :

 

- En 2004, lorsque vous êtes arrivés aux manettes l'encours de la dette n'était que de 141 millions d'euros soit 76 euros par habitant.

 

-  Trois ans plus tard, en 2007, il atteint 229 millions, soit 122 euros par habitant.

 

-  Et de nouveau trois ans plus tard, en 2010, l'encours atteint cette fois les 555 millions d'euros, ce qui représente 292 euros par Picard. Rien que sur cette année 2010, vous avez emprunté 110 millions d'euros.

 

Michel GUINIOT augmentationDepuis votre arrivée dans cette maison, l'encours de la dette a explosé de près de 300% avec 413 millions d'euros en 6 ans.

 

Permettez moi, Monsieur le Président, de ramener ces 413 millions à des choses plus parlantes pour le commun des mortels.

 

En effet, 413 millions ça représente 32.000 ans de smic...

 

Ou si vous préférez, et j'en suis sûr Monsieur le Président, 983 années de loyer pour une magnifique maison de 630 m², comportant 4 chambres, 5 salles de bains, un sauna, une salle de cinéma, un espace de fitness, un terrasse avec barbecue, etc... située à Manhattan !

 

Ces dettes pèsent, aujourd'hui, très lourdement sur le budget de notre institution, puisqu'elles représentent plus de 75% de nos recettes de fonctionnement alors qu'en 2004 le ratio était de 30 %.

 

Monsieur le Président, je sais vous aurez, comme toujours, de bonnes explications à nous fournir pour justifier cette folle ascension de l'endettement.

 

Mais comme William Shakespeare le disait : "Les mots ne paient pas les dettes".  William avait raison, qu'importe, ce sont les picards qui paieront !

 

En plus d'avoir emprunté, j'allais dire à fond la caisse, mais je sais que vous pouvez faire pire encore ; vous avez usé, autant que vous le pouviez, de votre légendaire et magique matraque fiscale afin de payer vos errements socialo-verdâtres.

 

Même si certaines de vos recettes sont en baisses, c'est vrai, à cause du méchant Etat UMP, vos explications ne sont malheureusement plus tangibles puisque les dépenses de fonctionnement augmentent continuellement et que vous ne réduirez jamais les dépenses inutiles qui vous font tant plaisir ainsi qu'à vos alliés et qui sont adoptés avec vos complices de l'UMP régionale.

 

Notre collectivité est en train de se transformer en usine à fonctionnaires. Ceci sans compter les fonctionnaires cachés et secrets et qui coûtent très chers aux contribuables. Je parle bien évidemment des emplois solidaires.

 

Michel GUINIOT argent-copie-1Monsieur le Président, vous qui avez été chef d'entreprise, vous le savez, lorsque la saison n'est pas très bonne et que les recettes ne sont plus à la hauteur des espérances, il faut faire des choix, quelques économies et diminuer son train de vie.

 

Mais vous, vous faites l'inverse. Encore aujourd'hui, nous allons voter un nombre considérable de dossiers qui n'apporteront rien aux Picards et à la Picardie. Ceci sans parler de la coopération internationale ou bien encore de la pseudo culture.

 

D'ailleurs, pseudo culture au nom de laquelle on envoie des "artistes" au festival d'Avignon, que vous rejoindrez à 40.000 euros le déplacement pour 18 personnes, payé par les Picards.

 

Monsieur le Président, tout ceci est indécent ! Le peuple n'en peut plus !

 

Pressuré pas la crise financière qui n'en finit pas, par la pauvreté, l'insécurité sociale, le chômage, MG-1la baisse du pouvoir d'achat, le racket fiscal et l'immigration. Il est grand temps, pour les Picards et la Picardie, de changer de cap avant que le navire ne sombre définitivement dans les abîmes financiers comme la Grèce.

 

Mais rassurez-vous, si vous n'en avez pas la volonté ou la force, alors le peuple nous passera la barre et nous le ferons à votre place pour la Picardie et les Picards!

 

 

 

Michel GUINIOT

Conseiller Régional de Picardie

Président du groupe FN au Conseil Régional de Picardie

 

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 07:00

doublen.jpgL’explosion du chiffre des binationaux pose aujourd’hui des problèmes dont les Français sont de plus en plus conscients. La multiplicité des appartenances à d’autres nations contribue aujourd’hui, et d’une manière de plus en plus préoccupante, à affaiblir chez nos compatriotes l’acceptation d’une communauté de destin, et par là-même à miner les fondements de l’action de l’Etat.


Nombre de français ont ainsi été choqués du fait qu’un ministre français soit à la fois tunisien et français, surtout lorsque ce ministre déclare, en pleine répression « bénaliste », que : « dire que la Tunisie est une dictature univoque me semble exagéré ». N’y a-t-il pas dans ces circonstances un risque de collision entre des intérêts nationaux divergents ?


Dans l’intérêt de la France et des autres nations, il est nécessaire d’engager une démarche authentiquement républicaine en mettant fin à la double nationalité, et de demander à chacun de nos compatriotes placés dans cette situation, de choisir son allégeance : la France, ou un autre pays.


Devant l’inaction du chef de l’Etat et du gouvernement, nous nous devons de porter haut er fort les aspirations du peuple français, qui n’est pas réellement représenté à l’Assemblée Nationale. Exigez avec le Front National, grâce à cette pétition, l’abolition de la double nationalité, dont les ravages ne sont plus à démontrer !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 14:51

http://img.over-blog.com/200x150/3/23/64/85/images-diverses/MG-bureau.GIFLe Front National participera aux élections sénatoriales du 25 septembre prochain et  présentera des candidats dans les 38 départements de la métropole qui sont concernés par ce scrutin.

 

En 2011, le renouvellement des sénateurs concerne les départements qui vont de l’Indre-et-Loire (37) aux Pyrénées Orientales (66) ainsi que ceux de la Région Parisienne, y compris Paris.

 

Après avoir dirigé la campagne nationale des cantonales de mars 2011, Michel GUINIOT, membre du Bureau Politique et Délégué National, a été nommé par le Bureau Exécutif, directeur de la campagne sénatoriale, campagne qui s’inscrit dans la perspective des élections présidentielle et législatives de 2012.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 09:02

On apprend, dans la presse régionale, que le maire socialiste d'Abbeville, Nicolas DUMONT, qui n'est autre que le 1er vice-président du Conseil Régional de Picardie, a procédé, dans la salle d'honneur de sa mairie, à des parrainages de clandestins.

 

Ces pratiques complètement illégales et sanctionnées par l'article 121-7 du code pénal sont devenues malheureusement très fréquentes. Déjà en juillet 2010, dans l'enceinte même du Conseil Régional de Picardie et sous la présidence de Claude GEWERC, se sont déroulés des "parrainages républicains".

 

Tout ceci est fait bien évidemment avec le silence de l'Etat UMP puisque les clandestins parrainés lundi à Abbeville ont déjà été interpellés par les forces de l'ordre, placés en centre de rétention et bien sûr libérés ensuite... en attendant très certainement leur régularisation.

 

Comme d'habitude, l'UMP et le PS sont complices et utilisent ces pauvres gens à des fins électoralistes et politiciennes. L'un en faisant mine de manier le bâton et l'autre l'émotion ; mais pas un des deux ne se préoccupe vraiment des Français.

 

Le Front National demande qu'en vertu de l'article 40, alinéa 2 du code de procédure pénale, qui stipule qu'en ne dénonçant pas au procureur de la République les délits dont ils ont connaissance, les élus concernés soient sanctionnés par l'article L.622-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers en France qui prévoit que : "Toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d’un étranger en France sera punie d’un emprisonnement de 5 ans et d’une amende de 30.000€ ».

 

Michel GUINIOT

Membre du Bureau Politique

Président du groupe FN au Conseil Régional de Picardie

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Immigration

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37