Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:25

Michel-GUINIOTAmiens, 25 novembre 2011.

 

D.O.B. 2012

 

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

 

 

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Chers Collègues,

 

Ce débat d'orientations budgétaires 2012 n'a pas beaucoup de différences par rapport à l'année dernière si ce n'est dans sa présentation.

 

Un peu plus complet, avec un état de la dette et des prévisions de dépenses et de recettes  assez précis et pour lequel je félicite les services de la Région pour la qualité de leur travail.

 

Si la présentation de ce rapport s'est amélioré, son contenu politique nous laisse encore, cette année, imaginer ce que les Picards vont devoir subir...

 

 

L'emploi

 

L'emploi est devenu la priorité de notre collectivité. Ce vœux, qui part de bonnes intentions, n'est pour le moment pas encore suivi d'effets concrets. Surtout au regard du nombre de chômeurs en constante augmentation dans notre région puisque nous dépassons les 140.000 chômeurs toutes catégories confondues en Picardie. Le département de l'Oise subissant la plus forte hausse.

 

Malheureusement, dans le domaine de la formation initiale comme dans beaucoup d'autres, vous ne regardez les problèmes que par le petit bout de la lorgnette. Pas un mot sur les raisons de la sortie de l'école de nombreux Picards sans aucun diplôme. Peut-être parce qu'il ne faut surtout pas froisser une partie de votre électorat que constitue l'éducation nationale.

 

Alors que votre candidat à l'élection présidentielle promet de créer 60 à 70.000 postes dans l'éducation nationale ; pour compenser les carences de l'éducation nationale vous mettez en place de multiples dispositifs qui sont, bien évidemment, très coûteux et pour lesquels il n'y pas d'objectif réellement fixé.

 

Je vous rappelle, encore une fois, qu'il y a bien longtemps que le Front National défend la formation professionnelle et l'apprentissage alors que le PS et toute la gauche défendaient l'allongement des études et le BAC distribué de manière universelle.

 

Dernière remarque, concernant le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles, pas un mot sur l'illettrisme et les raisons de son aggravation dans certains secteurs de la Picardie. Par contre, la lutte contre les discriminations, elle, y est bien évidemment largement citée. Par conséquent, comment nier qu'il ne s'agisse pas d'un document politiquement partisan.

 

Un mot concernant l'artisanat et le commerce pour lequel vous devriez mettre en place, en 2012, un plan régional d'actions en faveur de l'artisanat et du commerce au bout de 8 ans de mandature... Il vous en a fallu du temps pour penser à eux !

 

D'ailleurs d'ici 2012, votre plan ne servira certainement plus à rien puisque, malheureusement, des milliers d'entre eux auront encore disparu sous la pression de la grande distribution, chère au grand capital et aux amis de N. Sarkozy.

 

 

Permettre à chaque jeune de réussir son entrée dans la vie

 

Relativement à votre nouveau leitmotiv, la réussite éducative, on s'aperçoit qu'elle est mise à toute les sauces. A défaut de réelles nouveautés, on découvre que la réussite éducative n'est en fait qu'une nouvelle ritournelle trouvée, très certainement, par un très bon et très onéreux cabinet en communication.

 

 

Bien vivre partout en Picardie

 

Concernant la santé, au prétexte de ce sujet vous faits encore et exclusivement la promotion de la contraception alors qu'au contraire, au nom du "bien vivre", que  vous chérissez tant, vous devriez faire la promotion d'une politique visant à aider à donner et à accueillir la vie.

 

Pour lutter notamment contre la précarité énergétique, vous souhaitez inciter les propriétaires à faire des travaux dans leur logement alors que ces derniers ont justement déjà bien du mal à payer leurs factures d'énergie.

 

Relativement à la culture, ou plutôt à votre bobo-gaucho culture, nous ne pensons pas, à écouter ce que nous disent les Picards, qu'elle soit beaucoup appréciée. Il est vrai qu'au regard des dossiers que M. Reuters nous présente à chaque Commission Permanente, il n'y a, malheureusement, pas de quoi inciter les foules à aller voir certaines compagnies.

 

Transports

 

Concernant les transports, nous réclamons la signature d'une convention spécifique de partenariat entre la région et RFF.

 

Cette convention d’une durée minimum de 4 ans visera :

  • Le management de la régularité des circulations, comme l’échange d’informations sur la régularité, les causes de dysfonctionnements, les pistes de solutions et les retours d’expériences ;
  • La planification des sillons, l’allocation des capacités, le calendrier des travaux et leur impact sur les circulations ;
  • L’amélioration de la performance du réseau, des pôles d’échanges intermodaux et de l’accessibilité des gares ;
  • La fourniture de toutes les données avec leurs mises à jour, se rapportant à l’ensemble de l’infrastructure ferroviaire de Picardie, y compris celles ne supportant pas de services TER (Ligne à Grande Vitesse, Voie Unique à Trafic Restreint, Embranchements Particuliers, Voies Mères d’Embranchement...)

 

Canal Seine Nord

 

Pour le Canal Seine Nord Europe, dont aucun bouclage financier n'est encore d'actualité ; vous indiquez que les 3 plates-formes multimodales suscitent, elles aussi, des questions quant à leurs conditions de financement et de mise en œuvre technique.

 

Quand dira-t-on la vérité sur cette arlésienne, miroir aux alouettes pour les chômeurs de la région ?

 

Monsieur le Président, rien que pour ces raisons vous comprendrez aisément nos doutes quant à la date de réalisation et de signature du contrat de partenariat public privé fixée à la fin 2012.

 

Je n'ose imaginer que vous aussi vous cédez au jeu des effets d'annonces tant pratiqué par certains ! Mais il vrai que 2012 est une année chargée d'élections.

 

 

Coopération internationale

 

La coopération internationale dans votre DOB passe quasiment inaperçue. Seulement quelques lignes. Pourtant au regard des sommes injectées dans ce dispositif on pourrait s'attendre à un peu plus. Il nous faudra attendre le budget pour connaître les résultats de l'évaluation réalisée cette année. Résultats qui de toute façon me profiteront en rien pour les Picards en difficultés.

 

 

CONCLUSION

 

Pour conclure, Monsieur le Président, je vais bien évidemment, aborder une nouvelle fois la dette régionale.

 

Le 17 décembre de l'an dernier, je dénonçais déjà la multitude d'emprunts que vous aviez souscrits et qui pèsent sur le dos des contribuables Picards d'aujourd'hui et de demain, pour un montant de 640 millions d'euros.

 

Avec une estimation d'environ 645 millions d'euros d'en-cours pour la fin d'exercice 2011, vous annoncez, d'ores et déjà, emprunter à nouveau 120 millions d'euros pour l'exercice 2012.

 

Et bien, Monsieur le Président, je vous prédits que, pour l'année à venir, nous verrons passer, lors d'autres réunions de notre assemblée, de nouveaux emprunts qui serviront à financer un certain nombre de politiques aussi inutiles qu'inefficaces.

 

A défaut de ne plus pouvoir matraquer directement le contribuable, vous n'avez, c'est vrai,  plus que cette solution : matraquer à distance générationnelle le Picard.

 

Je connais déjà votre réponse : "le méchant Etat UMP ne nous donne plus de sous et en plus il gèle nos possibilités de lever l'impôt"... Ce qui est peut-être mieux comme cela au regard de ce qui est fait de l'argent public.

 

Mais il existe d'autres solutions. A l'inverse de ce que vous faites depuis votre arrivée à la tête du Conseil Régional de Picardie, nous proposerons des mesures pour diminuer les dépenses.

 

Au moment où notre pays traverse une crise financière et sociale gravissime et où nos gouvernants parlent de plan de rigueur mais qui ne s'applique qu'à nos compatriotes et pas aux élites, une de ces mesures symboliques consisterait à diminuer les indemnités perçues par l'ensemble les élus de cette assemblée ainsi que celles du CESER.

 

A l'instar du gouvernement et de Sarkozy qui gesticulent afin de faire croire qu'ils vont sauver la France en matière de finances, vous allez assurément nous démontrer dans une quinzaine de jours, que la situation financière de la région est bonne et que tout va bien Madame la Marquise.

 

Nous prenons acte de votre DOB qui ne suscite pas beaucoup d'espoir de changement de politique de votre part.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:23

Michel GUINIOT logo groupe petit Amiens, le 25 novembre 2011.

 

Rappel au règlement et à la loi

 

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

 

 

Monsieur le Président,

 

Nous avons reçu une invitation pour le vernissage de l'exposition photographique faite mercredi 23 novembre 2011, dans le hall d'accueil du Conseil Régional de Picardie.

 

Cette exposition s'intitule "laissons-les grandir ici" et concerne des immigrés clandestins entrés et installés illégalement en France.

 

L'invitation est libellée à votre nom ainsi que celui d'une nébuleuse d'extrémistes gauchistes qui se fait appeler "les collectifs réseau éducation sans frontière de Picardie".

 

Cette opération est une véritable provocation à but électoraliste payée par l'argent des contribuables picards.

 

Après les parrainages hors la loi, baptisés républicains, de clandestins que vous appelez "sans papiers" effectués le 9 juillet 2010, vous récidivez cette fois en vous asseyant sur la loi de la République Française.

 

Vos opérations politico-électoralo-immigrationnistes sont totalement illicites puisqu'elles cherchent à faire échec à l'exécution de la loi.

 

Ces manœuvres sont sanctionnées par les articles 432-1 et 342-2 du code Pénal.

 

En ne dénonçant pas au procureur de la République les délits dont ils ont connaissance (faute sanctionnée par l'article 40 alinéa 2 du code de procédure pénal) ces élus violent l'article L. 622-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers en France, qui prévoit que :

"toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d'un étranger en France sera punie d'un emprisonnement de 5 ans et d'une amende de 30.000 €".

 

Au nom du respect des lois de la République, nous demandons l'arrêt immédiat de toutes les opérations médiatiques et financières menées par votre majorité au bénéfice des immigrés clandestins et faites au détriment des intérêts prioritaires des Picards.

 

Lionel Jospin avait déclaré il y a quelques années que la France ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde, c'est encore plus vrai aujourd'hui pour la Picardie !

 

C'est pourquoi à ceux de nos collègues qui soutiennent cette politique du cœur faite avec l'argent des autres, je les incite à accueillir chez eux, dans leur salon, à leur table, tous les clandestins de Picardie.

 

Ils pourront ainsi les nourrir, les loger, les blanchir, les soigner, les instruire, les divertir avec leur argent en attendant que les familles, nombreuses, restées là-bas, viennent sonner, demain, à la porte de leur petit pavillon.

 

Par ailleurs, je demande aux élus de l'UMP de s'associer publiquement à cette demande afin qu'ils fassent preuve de cohérence entre leur action médiatique nationale et leur action politique régionale, prouvant qu'ils soutiennent et respectent les lois votées par leurs propres députés sous la présidence de l'actuel Président de la République : Nicolas Sarkozy.

 

Si le groupe UMP refuse cette démarche de simple bon sens et d'honnêteté politique, la démonstration de la duplicité du parti présidentiel, du double langage pré-électoral et post-électoral, du battage médiatique parisien et du revirement du positionnement de l'UMP en province sera ainsi faite une fois pour toute.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 20:36

salon des mairesMardi 22 novembre 2011, Michel GUINIOT et André FOUCHARD, Conseillers Régionaux de Picardie, ont visité le salon des maires à la porte de Versailles à Paris.

 

Ils ont assisté à la conférence de presse que la Présidente du Front National, Marine LE PEN, a donnée sur les problèmes que rencontrent les candidats à l'élection présidentielle pour obtenir le document administratif qui doit être délivré par les maires afin de permettre leur candidature.

 

Les problèmes générés par la publication du nom des maires accomplissant la demande imposée par la loi étant au centre de cette conférence de presse.

 

Les élus du Front National de l'Oise lancent un appel aux maires du département afin qu'ils remplissent les obligations fixées par le législateur dans le cadre de la présentation d'un candidat à l'élection présidentielle.

 

Les maires de l'Oise n'ont rien à craindre de leurs administrés car dans un grand nombre de nos communes le Front National est une fois encore arrivé en tête lors des dernières élections cantonales.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Divers
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 10:29

J’avais encore raison !

 

Une fois de plus, j’ai été le seul élu de la commune à avoir osé dire la vérité aux habitants du Noyonnais.

 

Depuis des mois, au Conseil Municipal de Noyon, durant la campagne des élections cantonales, dans la presse locale et à plusieurs reprises, j’ai fait part de mon inquiétude et de mon scepticisme quant au maintien en activité de la maternité de l’hôpital de Noyon et sur les engagements de l’Etat à ce sujet.

 

hopital.jpgComme d’habitude, j’ai alerté en vain et j’ai osé dire la vérité à mes concitoyens alors qu’il aurait été plus facile et électoralement plus porteur d’affirmer que ce service public était garanti pour 3 années encore, comme l’ont fait mes adversaires politiques.

 

Les élus savent bien que l’Agence Régional de Santé, l’ARS, est le bras armé de l’Etat et du gouvernement. Comment s’étonner, aujourd’hui, de cette très mauvaise nouvelle pour le Noyonnais ?

 

Il faudrait bien, dans le même ordre d’idée, que les élus du PS et de l’UMP disent à nos concitoyens comme je l’ai fait, qu’à plus ou moins long terme c’est tout l’hôpital de Noyon qui se transformera en dispensaire cantonal.

 

C’est vrai qu’en dissimulant la réalité aux électeurs on se fait plus facilement élire ou réélire député ou conseiller général !

 

J’interviendrai au Conseil Régional de Picardie pour la défense de l’hôpital de Noyon lors du débat sur le plan régional de santé qui se déroulera le 25 novembre 2011.

 

Michel GUINIOT

Conseiller Régional de Picardie

Conseiller Municipal de Noyon

Conseiller Communautaire du Pays Noyonnais

Blog : http://guiniot.over-blog.com

http://www.michelguiniot-fn.com

mail : mguiniot@michelguiniot-fn.com

11, Rue de Grèce – 60400 NOYON

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Vivre Noyon - Tribune
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 16:55

Michel GUINIOT logo groupe petitAlors que d'innombrables français, notamment les jeunes et les chômeurs, ne peuvent pas se payer une licence sportive pour pratiquer un sport, voici ce que la République UMP de SARKOZY offre aux nouveaux immigrés qui arrivent en Picardie, au prétexte de l'intégration !

 

Texte du courrier envoyé aux Présidents des associations sportives de Picardie par les services de l'Etat :

 

"Dans le cadre du Programme Régional d'Intégration des Populations Immigrées (PRIPI), une expérimentation est mise en place en Picardie par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale : « L'aide à l'intégration par la pratique du sport au sein d'une association»

 

À cet effet, il est offert à chaque nouvel immigrant arrivé sur le territoire picard entre le 01/01/2010 et le 31/12/2012 la possibilité d'obtenir une aide maximale de 200 € afin de lui permettre de prendre une première licence sportive dans une association agréée Jeunesse et Sports.

 

Il suffira au nouvel arrivant, quel que soit son âge, de présenter au Président(e) de l'association sportive qu'il aura choisie les documents qui lui auront été donnés par l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (OFII) de Picardie, lors de la signature du Contrat d'Accueil et d'Intégration (CAI).

 

Afin que ce dispositif soit efficace et que l'accès au sport de ces populations soit largement facilité, merci [...] pour votre participation à cette action d'intégration par le sport [...]."


Cliquez ici pour voir l'original de ce courrier.


Michel-GUINIOT

Manifestez votre révolte et votre écœurement face à cette scandaleuse discrimination à l'encontre des Français qui, une fois de plus, sera payée par l'argent de vos impôts !

 

Écrivez-nous : contact@fn-picardie.com

Conseil régional de Picardie - Groupe FN

11, Mail Albert Premier - 80000 AMIENS

Web : www.fn-picardie.com

 

Michel GUINIOT

Président du groupe FN au Conseil Régional de Picardie

Conseiller Municipal de Noyon

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Tribune Agir en Picardie
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 08:00

en-tete-fn60

Dans la perspective des élections présidentielles, nous vous invitons à une réunion des adhérents et sympathisants de la 6ème circonscription, le :

carte-oise-circons-6.jpg

Lundi 14 novembre 2011

à 18h30

 

Venez rencontrer votre secrétaire de circonscription et votre secrétaire départemental

 

Renseignements au

03 44 09 02 37

Michel-GUINIOT
Michel GUINIOT

Secrétaire Départemental
Secrétaire de la 6ème circonscription

Repost 0
Published by Michel GUINIOT
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 14:38
Michel-GUINIOT

Michel GUINIOT

Membre du Bureau Politique

Secrétaire départemental

Président du groupe FN

au Conseil Régional de Picardie

 

vous invite à la


flamme.jpg

 

Soirée “Beaujolais nouveau”
Mercredi 23 novembre 2011 - 20H00

 

vin

 avec

 Marie-Christine

ARNAUTU
Vice-présidente chargée

des affaires sociales
Membre du Bureau Politique

arnautu

PAF : 9€. Le nombre de places est limité. Réservation obligatoire.
Renseignements au 03 44 09 02 37

Fax : 03 44 44 22 45 - email : fn60@wanadoo.fr

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Divers
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 07:51

Depuis des années les gouvernements ont justifié la répression acharnée qu'ils ont menée contre les automobilistes au nom de la sécurité routière alors que la principale raison est financière.

 

La multiplication des installations de radars automatiques dans des zones non accidentogènes le confirme chaque jour.

 

Aujourd'hui, les inspecteurs du permis de conduire en grève, révèlent les contradictions de l'Etat et une nouvelle fois l'hypocrisie du gouvernement.

 

radar_automatique.jpgL'Etat, dans un souci d'économie et afin de désengorger les centres d'examens, encourage les examinateurs à délivrer le permis de conduire à des gens qui n'ont pas le niveau avec un objectif de 66% d'examens validés, quel que soit le niveau de l'usager.

 

Pour des raisons financières et administratives, l'Etat fait donc délivrer le permis de conduire à des personnes qui n'ont pas forcément un niveau de bon conducteur et les réprime ensuite par le biais des amendes, de la perte de points et les retraits de permis !

 

Une fois de plus le double langage et l'hypocrisie du gouvernement sont ainsi démontrés !

 

Michel GUINIOT

Membre du Bureau Politique

Délégué National

Repost 0
Published by Michel GUINIOT
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:36

Michel GUINIOT logo groupe petitDécision Modificative 1

 

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

 

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, chers Collègues,

 

Après l'étude de vos documents quelques points ont tout de même attiré notre attention malgré l'insipidité ou la fadeur de cette décision modificative.

 

Tout d'abord la formation professionnelle et l'apprentissage. Le Front National a toujours défendu l'apprentissage et nous nous réjouissons donc de la recette de 7 millions d'euros dont la région avait fait l'avance pour l'Etat. Nous espérons que cette régularisation financière permettra aux jeunes Picards de profiter au mieux des bienfaits de l'apprentissage.

 

Concernant la culture, la diminution des crédits affectés aux emplois solidaires ne nous déplait pas. Mais nous ne doutons pas que cette baisse ne durera pas et que les crédits manquants cette année seront largement compensés lorsque le nouveau dispositif sera mis en place.

 

Relativement à votre opposition au devis prévisionnel 2011 de la SNCF, concernant la répercussion de l'allongement de la durée de cotisation des personnels, nous soutenons ce refus. MG bureau

 

Effectivement, il serait tout à fait anormal que le contribuable Picard paye une énième fois pour les régimes spéciaux de retraites. Étant donné que le financement des retraites de la SNCF passe notamment par des cotisations patronales plus élevées qui sont, bien évidemment, répercutées sur les utilisateurs du train par le biais du prix du billet ainsi que par des subventions ou compensations d'Etat.

 

Il serait tout à fait inadmissible que le contribuable soit mis une fois de plus à contribution !

 

Nous avons noté aussi les trop nombreux retards concernant les opérations routières. Notre région à besoin de développer ses infrastructures et j'insiste, Monsieur le Président, il faut réellement passer à la vitesse supérieure en la matière et tenter si cela est possible d'établir des programmations fiables. Je pense notamment à la déviation Ribécourt-Noyon ou encore à l'éternelle RN2. En verrons-nous, un jour, le bout !

 

En résumé, on peut noter une baisse générale du budget 2011, passant de 977 millions d'euros à 956 millions. Ce qui représente à peine une baisse de 2,1%.

 

Mais ne nous y trompons pas, il ne s'agit ni d'économie, ni de diminution ou encore moins de suppression de dépenses inutiles dont la gauche est si friande, et je dois le dire, à 99%, avec l'assentiment et les votes de l'UMP. Il s'agit simplement d'une baisse technique et mécanique due à la surestimation de votre budget primitif.

 

Par ailleurs, Il ne faut pas croire que vous avez pris enfin conscience des dangers que représente l'emprunt à tout va, qui remplissent les colonnes des journaux, puisque la diminution de l'emprunt d'équilibre à hauteur de 36 millions d'euros est largement compensée pour moitié par une hausse des recettes d'investissement et de fonctionnement.

 

Même le CESER ne souhaite pas se prononcer davantage concernant la dette de la région. Il préfère attendre le prochain budget régional. C'est ce que nous ferons nous aussi et nous proposerons bien sûr à cette occasion des mesures d'économie dont j'en suis certain vous tiendrez compte.

 

Pour conclure, on peut dire que cette décision modificative ne modifiera pas en bien l'avenir des Picards et la santé financière de la région, bien au contraire !

 

Si votre budget supplémentaire ce n'était rien et rien de rien, cette décision modificative d'automne, serait plutôt autant en emporte le vent !

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:33

Vendedi 21 octobre, les élus du Conseil Régional de Picardie étaient réunis en session.

 

Ce fut l'occasion pour Michel GUINIOT, au nom des élus du groupe Front National, de demander au Président du Conseil Régional un point financier précis sur les déplacements effectués par la Conseillère Régionale déléguée à la coopération internationale.

 

Ceci puisque plus aucun montant n'apparaît dans les rapports soumis aux votes des élus de l'assemblée régionale.

 

Vous trouverez ci-dessous, le texte de la demande de Michel GUINIOT au Président du Conseil Régional :

 

Michel GUINIOT logo groupe petit Session du 21 octobre 2011

 

Question orale

présentée par Michel GUINIOT,

au nom du groupe Front National

 

 

 

Monsieur le Président,

 

Une nouvelle fois vous allez soumettre, au vote de l'assemblée, lors de la commission permanente, un rapport en relation avec la coopération décentralisée. Plus précisément, un énième mandat pour un déplacement de la Conseillère Régionale déléguée à cette compétence non obligatoire mais que vous vous êtes largement octroyé.

 

Depuis que vous avez donné la gestion de cette coopération au Centre International de Développement et de Recherche (CIDR), plus aucun montant concernant les multiples déplacements ne figure dans les rapports soumis au vote de l'Assemblée.

 

La seule information financière dans le rapport, indique que les frais de cette mission seront pris en charge dans le cadre de la convention pour l'année 2011 entre la Région et le CIDR.

 

En cette période où les collectivités locales se disent victimes de non compensation par l'Etat pour certaines compétences décentralisées, il serait normal que nous puissions savoir comment et pourquoi est dépensé l'argent du contribuable.

 

Puisque vos services n'ont malheureusement pas la possibilité de nous fournir, après plusieurs demandes, les informations financières concernant l'opérateur en charge la coopération décentralisée, je vous demande, au nom des élus du groupe Front National, de bien vouloir nous communiquer un rapport financier détaillé de l'utilisation des fonds qui sont versés par le Conseil régional de Picardie au Centre International de Développement et de Recherche.

 

Ceci, bien évidemment, dans un souci de transparence, aussi bien pour notre collectivité que pour nos concitoyens qui ont le droit de savoir comment sont utilisés leurs impôts, ou plutôt comment, la gauche, avec le soutien de l'UMP, gaspille leur argent.

 

Je vous remercie.

 

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37