Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 15:04

nullBudget 2012

 

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

 

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, chers collègues

 

Nous arrivons, aujourd'hui, au terme de cette bizarre semaine budgétaire.

 

Bizarre, oui, oui, j'ai dit bizarre.

 

Bizarre tout d'abord par son organisation puisque vous avez imposé des changements dans le déroulement de cette semaine qui n'ont pas renforcé, loin s'en faut, la transparence et l'information des picards sur ce que vous faites de l'argent des contribuables et sur ce que la seule et véritable opposition républicaine et démocratique, le Front National, qui a proposé pour limiter les dégâts provoqués par les hérésies socialo-communistes et les utopies écologistes.

 

En faisant voter dans la plus grande discrétion et en l'absence de toute représentation de la presse picarde hier après-midi, les amendements, que seul le FN avait déposés, vous avez réussi votre mauvais coup contre la démocratie.

 

Si le fantôme du camarade Ceausescu continue à vous inspirer, l'an prochain le débat budgétaire se tiendra certainement à huit clos, dans les sous-sols du Conseil Régional toutes lumières éteintes.

 

Cela contentera, à n'en point douter, notre collègue apprenti-président du groupe UMP, qui a déclaré hier "c'est plutôt une bonne chose que la presse ne soit pas la !".

 

Bizarre, tout autant l'attitude des représentants du pouvoir gouvernemental sarkozyste dans cette enceinte. Alors que ceux ci ont prétendu à grands coups de clairon lors de la campagne électorale des régionales pouvoir faire des millions et des millions et des millions d'euros d'économies à notre collectivité en supprimant moult dépenses socialistes. Le groupe UMP n'a proposé aucune économie.

 

Pas une seule proposition de réduction de vos dépenses par le biais d'un seul amendement !

 

C'est vrai que la posture des élus UMP est de plus en plus difficile à tenir puisqu'ils votent, avec beaucoup de constance, 98% des dossiers que la majorité multiple propose ici.

 

Ceci, comme ils l'avaient d’ailleurs fait de 2004 à 2010.

 

Rien d'étonnant à ça puisqu'ils viennent quémander en permanence auprès de vos services toujours plus d'argent pour les communes et les territoires qu'eux-mêmes dirigent. C'est vrai qu'il est de plus en plus difficile pour eux de critiquer votre gestion !

 

D'ailleurs à ce train là, je suis convaincu, qu'avant la fin du mandat, ils vous voteront votre budget rose rouge vert en criant « vive l'UMPS ! ».

 

Le groupe Front National a comme d'habitude travaillé sérieusement pour tenter de remettre un peu de bon sens dans vos délires budgétaires.

 

Nous avons présenté 53 amendements à votre budget, destinés essentiellement à réduire la gabegie, la sur-communication et les dépenses inutiles, hors compétences, utopiques et dogmatiques.

 

Ils avaient vocation à diminuer la hauteur de l'emprunt que vous allez de nouveau coller sur le dos des picards d'aujourd'hui, de leurs enfants et de leurs petits-enfants et peut-être même de leurs arrière petits-enfants.

 

Ces propositions de bon sens auraient pu permettre de redéployer et de réorienter vos plus mauvaises politiques dans l'intérêt des picards ; votre majorité, a bien sûr, voté contre.

 

Bizarre encore plus, la position des élus UMP qui ont voté avec la gauche contre les amendements faits par le Front National, alors que beaucoup de ces propositions étaient exactement les mêmes que celles qu'on a pu lire sur les documents électoraux de la liste régionale UMP de 2010 !

 

C'est donc bien vrai que l'UMP se fait élire avec le programme du Front National pour ensuite faire la politique de la gauche après les élections.

 

On comprend mieux pourquoi vous vous êtes entendus comme larrons en foire pour museler l'opposition nationale et populaire lors du vote de ce budget.

 

UMP / PS même combat ! Vive l’UMPS.

 

Relativement à l'emprunt, qui représente environ 10% du montant total de votre budget primitif, on peut craindre le pire avant la fin 2012 !

 

Car après les élections présidentielles et législatives, nous sommes convaincus qu'il prendra encore du volume et que vous ne vous contenterez pas de ces 125 millions d'euros.

 

Depuis 2005, la moyenne de vos emprunts aux budgets primitifs a été de 184 millions d'euros. Ces 125 millions d'euros ne vous suffiront pas.

 

La preuve, en 2007, vous aviez annoncé 187 millions d'euros d'emprunt au budget primitif, il vous en a fallu plus de 190 pour finir l'année.

 

En 2009, vous annonciez 189 millions et vous avez emprunté 231 millions.

 

En 2010, 193 millions et 196 millions ont été réellement empruntés.

 

Vous avez fait comme Sarkozy, la dette régionale à augmenté de 384% en 5 ans.

 

En septembre l'agence Fitch Ratings indiquait que le Conseil Régional de Picardie était parmi les 22 régions françaises, celui qui aurait le plus de mal à se désendetter, s'il y était contraint.

 

Il faudrait presque 11 années pour éteindre la dette, alors qu'à l'époque celle-ci ne s'élevait qu'à 592 millions d'euros, elle est, aujourd'hui, de 620 millions.

 

Vous comprendrez donc notre inquiétude dans le contexte de catastrophe économique, sociale et bancaire auquel nous aurons à faire face assurément en 2012.

 

En tenant compte des mises en garde et des propositions du Front National, vous auriez pu vous rendre célèbre, en devenant le premier Président de Région qui aurait dit la vérité à nos concitoyens, en proposant un véritable budget de crise, avec des économies drastiques, avec l'abandon des foutaises destinées à plaire aux gauchos-bobos, avec l'arrêt des politiques clientélistes, électoralistes et même immigrationnistes.

 

Mais c'est vrai que vouloir plaire et en même temps dire la vérité est incompatible. Car dire la vérité, en règle générale, ne plaît pas du tout. (Elia Kazan).

 

Vous avez donc choisi de plaire électoralement et d'ignorer la réalité d'aujourd'hui pour ne pas envisager la catastrophe de demain.

 

Vous resterez donc soumis au politiquement correct de l'UMPS.

 

André Gide disait "le monde sera sauvé, s'il peut l'être, par des insoumis".

 

Aujourd'hui, ces insoumis sont les militants et les élus du Front National, vers qui le peuple se tournera demain.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 18:58

Michel GUINIOT logo groupe petit Le Front National a déposé le jeudi 15 décembre, 53 amendements visant à réduire considérablement les dépenses et à mettre en place un redéploiement des différentes politiques du Conseil Régional afin d’obtenir une meilleure efficacité des subventions distribuées dans les secteurs d’interventions des compétences de la collectivité régionale.

 

Refusant le dogmatisme politique et les phénomènes de mode comme celle de la durabilité, de l’exclusivité « bio » en matière d’agriculture, au détriment de l’agriculture raisonnée, de la culture bobo, du phantasme des discriminations, etc, etc... mais privilégiant la réduction de l’emprunt, afin de ne pas endetter encore plus les Picards d’aujourd’hui, leurs enfants et leurs petits enfants ! mguiniot liste

 

L’UMP s’est associée, comme d’habitude, à la majorité PS, PC, verts, et PRG pour voter contre les amendements présentés par le Front National.

 

Michel GUINIOT

Président du groupe Front National

au Conseil Régional de Picardie

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 14:31

nullIncroyable mais vrai !

 

Les élus du groupe UMP au Conseil Régional de Picardie, qui continuent de voter à 95% les propositions de l’exécutif PS PC vert et PRG, ont fait encore mieux aujourd’hui !

 

Ils n’ont déposé aucun amendement contre le très gauchiste budget régional pour 2012, confirmant une fois de plus la collusion entre l’UMP et le PS.

 

L’appellation UMPS est donc bien justifiée pour ces partis du système.

 

La preuve est ainsi faite que l’opposition de l’UMP à la gauche durant les campagnes électorales n’existe que dans les médias et qu’elle n’est qu’une manipulation supplémentaire destinée à tromper les électeurs.

 

Le Front National a donc bien raison lorsqu’il affirme que voter UMP ou voter PS revient exactement au même !

 

Les français doivent savoir que seuls les élus du Front National défendent les intérêts des picards au Conseil Régional et qu’ils refusent le jeu des compromissions politiques faites dans le dos des électeurs !

 

Michel GUINIOT

Président du groupe Front National

au Conseil Régional de Picardie

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 11:06

L'insécurité, malgré les statistiques truquées du gouvernement, est en pleine expansion dans le département de l'Oise et encore plus dans certaines communes, comme Creil, Méru, Beauvais ou encore Noyon.

 

Depuis déjà plusieurs mois, les attaques à main armée sont de plus en plus fréquentes et même les petites communes de nos départements n'y échappent pas puisque ce matin à 9h15 c'est l'agence de la Caisse d'Épargne de Noyon qui a été attaquée par un homme armé, portant des gants et une cagoule.

 

Ce dernier est reparti avec son butin mais n'a pas encore été retrouvé.

 

NOYON 60 - GUINIOT MichelMichel GUINIOT, s'est rendu sur place et a pu constater qu'il n'y avait heureusement aucun blessé mais le personnel de l'agence bancaire a bien évidemment été très choqué.

 

Ces actes de délinquance sont devenus malheureusement monnaie courante et confirment l'inertie totale des gouvernements UMP et PS face à la généralisation et à l'aggravation de la délinquance.

 

Si les Français souhaitent que cette situation change réellement, ils doivent voter massivement pour la candidate Marine LE PEN, le 22 avril et 6 mai 2012.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Insécurité
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 16:45

20111208.jpg

Une délégation du Front National de l'Oise, accompagnée des élus régionaux, était présente

à la manifestation contre le droit de vote des étrangers

De gauche à droite : Michel GUINIOT, André FOUCHARD et Mylène TROSZCZYNSKI

 

Ce jeudi 8 décembre, la gauche vote au Sénat une proposition de loi visant à octroyer le droit de vote aux étrangers. Ainsi, les socialistes et les communistes tentent de s’attacher un nouvel électorat alors même que les classes populaires françaises se détournent d’eux, s’apprêtant à voter massivement pour Marine Le Pen (40% des ouvriers selon les sondage).

 

Alors que MM. Sarkozy et Hollande sont d’accord sur tous les sujets (mondialisme, ouverture des frontières, fédéralisme européen, renflouement des banques, etc.), l’UMP, dans une posture d’opportunisme électoral, prétend être opposé au droit de vote des étrangers.

 

Pourtant, Sarkozy a toujours eu une position constante sur ce sujet, affirmant en 2001, en 2005 et en 2009 dans des discours ou des interviews, qu’il était favorable au droit de vote des étrangers : « Je ne trouve pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter lors des élections municipales. J’ouvre un débat en faveur d’une mesure que je pense juste » (Interview au journal Le Monde, 24 octobre 2005).

 

Seuls le Front National et Marine Le Pen ont une position claire et constante sur ce sujet, considérant que la nationalité et la citoyenneté sont indissociables. Comme la République, la citoyenneté est une et indivisible. Le droit de vote est d’ailleurs un des seuls droits qui reste encore aux Français dans leur pays.

 

Le droit de vote des étrangers aux élections municipales ouvrirait la porte aux revendications communautaristes avec un impact très grave sur les municipalités, c’est à dire sur les décisions importantes qui concernent la vie quotidienne des Français.

 

La pétition du Front National sur internet a déjà recueilli 47 000 signatures. Parallèlement 1 400 000 dépliants-pétition et 120 000 affiches seront diffusés partout en France par les fédérations départementales du FN pour mobiliser les Français contre le droit de vote des étrangers. Dans notre département, ce sont des centaines d’affiches et des milliers de tracts qui seront collées et distribués dans les prochains jours.

 

Michel GUINIOT

Secrétaire Départemental de l'Oise

Président du groupe FN au Conseil Régional de Picardie

Repost 0
Published by Michel GUINIOT
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 15:49

Le Sénat, présidé par le très à gauche Jean-Pierre BEL, vient de rejeter les crédits que le gouvernement UMP proposait pour la mission immigration, asile et intégration, au motif que ces crédits n'étaient pas suffisants !

 

Pourtant, le gouvernement qui a réduit considérablement le financement des petites communes, s'est montré très généreux pour les crédits consacrés à l'immigration.

 

Ces crédits en hausse de plus de 12%, atteignaient, dans le projet de budget, la somme pharaonique de 561 millions d'euros en autorisations d'engagement et 622 millions d'euros en crédits de paiement !

 

A l'occasion de ce vote, l'association immigrationiste France Terre d'Asile a avoué que les crédits réellement consommés ont largement dépassé les prévisions depuis plusieurs années. En 2010, ce sont 410 millions d'euros qui ont été consommés au titre de l'asile pour un budget prévu de 285,6 millions d'euros.

 

Les élus locaux, notamment ceux des petites communes rurales, qui ne savent pas comment ils pourront boucler leur budget 2012, ni comment assurer le financement des projets de leurs communes, peuvent aujourd'hui constater que le Front National et Marine LE PEN disent la vérité lorsqu'ils dénoncent le financement hallucinant de l'immigration par le gouvernement de Nicolas Sarkozy avec l'argent public au moment où le pays est en situation de faillite.

 

L'attitude des sénateurs de gauche confirme la volonté d'une politique ultra-immigrationiste du PS d'Hollande et d'Aubry. PS et UMP font la course à l’immigration, et ce sont les Français qui trinquent.

 

Les élus ruraux, qui n'ont bien sûr pas voté pour cela lors du scrutin sénatorial du 25 septembre dernier, peuvent faire confiance à Marine LE PEN pour défendre les communes de France.

 

Michel GUINIOT

Conseiller Politique de Marine LE PEN aux élus locaux et à la réforme territoriale

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 09:18

La Direction de Dexia crédit local pour la France vient d’annoncer que 10 milliards d’euros pourraient manquer en 2012 pour financer les besoins des collectivités locales françaises. Ceux-ci sont estimés à hauteur de 20 à 22 milliards d’euros, alors que les financements bancaires disponibles ne s’élèvent qu’entre 10 et 12 milliards d’euros !

 

Aujourd’hui, il n’y a plus de banques étrangères sur le marché du financement des collectivités locales françaises et les banques françaises réduisent leurs offres de prêts.

 

Depuis plusieurs années, Marine Le Pen, le Front National et ses élus dans les communes, les Communautés de Communes, les Conseils Généraux, les Conseils Régionaux ont annoncé ce que le Directeur de Dexia vient de révéler : la fin des possibilités d’emprunts démesurées pour financer les politiques souvent pharaoniques des Collectivités locales.

 

Face à cette situation, Marine Le Pen et les élus du Front National demandent aux exécutifs de ces structures de gauche et de l’UMP, de prendre en compte pour l’élaboration des budgets 2012 la fin de l’emprunt facile et sans limite qui endette les Français pour plusieurs générations.

 

Afin de réduire le recours à l’emprunt, le Front National demande aux exécutifs de renoncer à toutes les politiques hors compétences, comme la coopération internationale, à celles non prioritaires pour les Français, comme les Fonds Régionaux d’Art Contemporain, aux dépenses de prestige et de communication, au financement des associations politisées et communautaristes aux dépenses destinées à l’immigration légale et illégale et à l’inutile lutte contre les prétendues discriminations.

 

Ces mesures couplées à une politique drastique d’économie et d’une meilleure utilisation de l’argent du contribuable permettront de réduire significativement le recours à l’emprunt, la dette publique et les impôts de demain.

 

Michel GUINIOT

Conseiller Politique aux Élus locaux et à la réforme territoriale

Membre du Bureau Politique

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Politique nationale
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 16:47

C'est, aujourd'hui, l'entreprise Sterling Fluid Systems, installée à Noyon depuis 1966, qui vient à son tour de fermer ses portes.

 

L'activité de celle-ci a été transférer dans les Yvelines, ce qui ne fait pas vraiment l'affaire des salariés du Noyonnais.Michel_GUNIOT_pole_emploi.jpg

 

Décidemment la fin d'année 2011 est particulièrement noire pour notre territoire, cette mauvaise nouvelle vient s'ajouter à la fermeture de la maternité de l'hôpital de Noyon.

 

Espèrons que 2012 apportera une embellie dans le domaine de l'emploi sur le Noyonnais.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Noyon
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 18:29

Michel GUINIOT logo groupe petit Session du 25 novembre 2011

Conseil Régional de Picardie

Résumé de l'intervention de Michel GUINIOT

 

L'annonce de la fermeture de la maternité de Noyon et du service de chirurgie durant le week-end est une illustration malheureusement parfaite de la volonté de destruction des services publics et de proximité du gouvernement qui utilise l'ARS pour faire le sale boulot.

 

Cette décision est inadmissible car un certain nombre d'engagements avait été pris pour la maternité de Noyon.

 

Inadmissible aussi parce que Noyon est une ville sinistrée et que certaines compensations étaient promises pour aider la ville à se remettre après le départ du régiment de Marche du Tchad.

 

Inadmissible car la date de cette annonce a été visiblement bien choisie après les sénatoriales mais bien avant les législatives.

 

À ce propos, il faut bien constater que le maire PS de Noyon qui siège au Conseil de surveillance à l'hôpital aurait dû prendre en compte ce que je n'ai cessé de répéter partout où je siège, à savoir ne pas faire confiance à l'état.

 

Quant au député UMP de la circonscription, la guerre permanente qu'il livre avec le maire de Noyon n'a certainement pas permis de débloquer certaines décisions en cette période pré-électorale.

 

Par ailleurs, on peut s'interroger sur les décisions du directeur de l'ARS au regard de son parcours professionnel qui, peut-être, à pu influencer ses décisions puisqu'il fut directeur général de la "générale de santé" véritable machine financière, à but totalement lucratif, qui ne voit la santé que sous l'angle comptable et celui du profit financier.

 

L'état et le gouvernement UMP sont pleinement responsables de cette nouvelle catastrophe pour le Noyonnais, mais la naïveté, le manque de combativité et le jeu personnel du maire PS de Noyon ne pouvaient qu'amener ce triste résultat.

 

Aujourd'hui, je pense qu'il sera très difficile, voire impossible, de faire revenir l'ARS sur les décisions annoncées.

 

Je le souhaite bien entendu, mais il convient d'être réaliste, de dire la vérité à nos concitoyens et de faire en sorte de préserver ce qui reste des services de l'hôpital de Noyon.

 

C'est ce que les élus, qui ont la responsabilité du pouvoir, doivent faire avec beaucoup de détermination afin de maintenir le droit à l'égalité de soins et du service public pour tous.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 18:20

Michel-GUINIOT Amiens, le 25 novembre 2011.

 

    AVIS DU CONSEIL REGIONAL SUR LE PROJET

DE PLAN STRATEGIQUE REGIONAL DE SANTE

Rapport n° 4-1

 

Monsieur le Président, Cher Collègues,

 

La lecture du texte de votre rapport aurait pu me faire rire si ce dernier n'impliquait pas l'avenir de la santé en Picardie.

 

En effet, j'aurais tout à fait pu rédiger la première page de votre document, les critiques que vous énoncez sont exactement celles que nous vous faisons depuis un certain nombre d'années, en matière de schéma, de stratégies, de plans, de préceptes souvent tout aussi fumeux les uns que les autres.

 

En fait je crois que vous pouvez être bien meilleur dans l'opposition et la critique que dans la majorité et la pratique !

 

Même si vous n'évoquez pas la totalité des problématiques nous sommes globalement d'accord avec votre analyse sur le projet présenté par l'ARS, véritable bras armé de l'Etat et du gouvernement UMP en matière de santé.

 

Pourtant vous ne pouvez vous exonérer de toute responsabilité en ce domaine car la situation que nous constatons aujourd'hui n'est que la conséquence de 40 ans d'erreurs de gouvernance, d'incapacité à prévoir et de la politique de l'autruche menée tour à tour par le PS et l'UMP, soit au gouvernement, soit à l'Assemblée Nationale ou dans les collectivités territoriales.

 

Au crédo européiste de l'UMPS s'est ajoutée la volonté décentralisatrice de régionalisation pour tout.

 

Aujourd'hui, chez nos voisins européens où la régionalisation de la santé est très avancée en Grèce, en Italie et encore plus en Espagne, la crise a des effets dévastateurs dans le domaine de la santé publique. La France prend le même chemin.

 

La régionalisation de la santé est dangereuse pour l'usager puisqu'elle est à l'origine des inégalités de soins selon que la région est pauvre ou riche.

 

Même le cas des Maisons de santé est un facteur de problème pour les professionnels de santé puisque les médecins qui voudraient y exercer se voient dans de nombreuses régions bloqués en secteur 1.

 

D'autres phénomènes aggravants pour l'offre et la qualité de soins, tels que l'immigration ou l'insécurité qui menacent les médecins, infirmiers, ambulanciers et pharmaciens dans certaines zones à risques sont passés sous silence, tout autant par le gouvernement que la gauche.

 

Il suffit d'aller consulter le site de l'ordre des médecins pour découvrir que la situation en Picardie est encore bien pire que ce que l'on pourrait imaginer :

La mise à jour, très récente, des statistiques de l'ordre des médecins est révélatrice, avec 239 médecins pour 100.000 habitants notre région arrive bonne dernière du classement national pour la démographie médicale.

 

Le vieillissement et l'approche de la retraite pour de nombreux médecins généralistes sont inquiétants.

Le numérus clausus qui n'a été aboli ni par le PS, ni par l'UMP a renforcé les conséquences de ce problème.

 

On peut tout de même se poser des questions quand on apprend que 79% des médecins qui se sont installés dans l'Aisne et 58% dans l'Oise sont diplômés d'une université étrangère et proviennent notamment de la Roumanie.

 

L'insécurité que rencontrent les professionnels de santé lors de leurs interventions ne cesse d'augmenter.

 

Avec 5.090 cas d'incidents et une hausse de plus de 43% des faits pour le personnel hospitalier, il en est  de même pour les médecins libéraux qui ont subi une hausse de 80% des incidents.

 

La photographie de la santé en Picardie, n'est pas reluisante et ce ne sont pas les propositions insipides contenues dans le projet de plan stratégique régional de santé qui va nous faire espérer une amélioration de la situation.

 

Ce sont les raisons qui nous mènerons vers une grande prudence quant à l'approbation de ce programme.

Repost 0
Published by Michel GUINIOT

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37