Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESR, Chers Collègues,

 

Après 24 heures d’une attente insoutenable depuis le débat d’orientations budgétaires d’avant-hier, nous y voilà donc au grand jour du vote du fameux budget qui a tant fait couler d’encre depuis plus de six mois.

 

Je disais lundi que le déroulement de cette semaine budgétaire 2010 serait assurément baroque, je ne me suis pas trompé.

 

Lorsque j’évoquais le coup de Jarnac de votre ex-Vice-président, énarco-vert je ne croyais pas si bien dire.

 

La présidente, peut-être momentanée du groupe UMP, a tellement tressé de couronnes de lauriers pour celui par qui le scandale est arrivé, qu’elle a ainsi confirmé aux plus sceptiques ce que les mieux informés et les plus réalistes savaient déjà.

 

Oui, c’est ainsi, les alliés à qui l’on a beaucoup donné vous trahissent tout de même !

 

Demain ce sera la Saint César et vous aussi, Monsieur le Président, vous avez eu votre Vice-président Brutus.

 

En 1998, celui-ci voulait faire figure d’anarchiste vert. Vous auriez du savoir que l’embourgeoisement des révolutionnaires en fait toujours des serviteurs du pouvoir en place.

 

D’ailleurs, le coup monté conjointement par le groupe Vert et celui de l’UMP au sujet de votre coûteuse télé régionale aurait dû vous alerter.

 

Le passage par la grande école de l’Administration rapproche du pouvoir et celui que ses amis politiques prenaient certainement pour un combattant Vert est devenu l’indic de Madame Cayeux. Il finira sûrement sous-préfet de Sarkozy !

 

En tous les cas, les conséquences de son action de collabo vous ont, je pense, coûté un à deux élus !

 

Je croyais qu’à votre âge les leçons que donne la vie permettraient d’éviter la récidive des erreurs. Ce n’est, semble-t-il, pas le cas, puisque malgré leur score à moins de 10% au 1er tour vous avez beaucoup donné à vos supplétifs Verts, au détriment d’ailleurs de ceux qui vous ont débarrassé d’un autre complice patenté et avéré de l’UMP, le député cosaque, comique troupier !

 

En tout état de cause et à la lecture de votre projet de budget, le lourd tribu obtenu par vos alliés et qui sera payé par les contribuables Picards est inscrit en toutes lettres, ou plutôt en chiffres dans vos documents :

 

L’augmentation des crédits de paiement pour l’environnement s’élève à près de 30% (27,03% exactement), hormis l’action économique, c’est le poste qui augmente le plus pour 2010.

 

Pendant ce temps là, la formation professionnelle et l’apprentissage enregistrent une baisse de crédits de 6,54%, l’enseignement de 3,12%, la santé et l’action sociale de 14,47%, l’aménagement des territoires de moins 10,22% et le transport de 9,10%.

 

Ceci en pleine crise de l’emploi, d’explosion du chômage, des fermetures d’entreprises, d’aggravation de l’illettrisme et de la baisse du niveau de la connaissance, du rationnement des soins et des inégalités face au service d’accès à la santé, de la crise du logement et des difficultés pour se déplacer en Picardie.

 

C’est à croire qu’aucun élu socialiste n’allume la télévision, n’écoute la radio et ne lit la presse !

 

En effet, comment expliquer autrement que par l’ignorance des problèmes des Picards et du pays. Votre décision d’augmenter les dépenses pour l’environnement des près de 30% et celles de la culture, des sports et des loisirs de 16,54%.

 

Sous la Rome décadente, César offrait du pain et des jeux, vous, vous offrez de la culture, des sports et des loisirs.

 

Pour le pain et le travail, les Picards pourront toujours repasser plus tard !

 

D’autant que les pauvres Picards qui ne le savent sûrement pas, sont de plus en plus endettés puisque de 2005 à 2009 la dette par habitant à pris 232% d’augmentation, passant de 74,8 euros en 2005 à 248,9 euros en 2009. Pour 2010 même le CESR n’a pas osé avancer de chiffres !

 

Les prévisions de l’encours de la dette pour 2010 par rapport à 2005 augmentent de 355% et passe de 140,2 millions d’euros à 639,2 millions d’euros.

 

L’épargne brute perdra 56% en 2010 et, cerise sur le gâteau, la capacité de désendettement en passant de 0,8 année en 2005 pour atteindre 8,4 selon le CESR accuse une différence de 950% !

 

Si le Conseil Régional de Picardie n’était pas en faillite comme cela a été faussement dit, il se pourrait qu’il en prenne la route !

 

Certains points ou lignes dans vos documents m’ont un peu interpellé, vous pouvez peut-être m’éclairer sur quelques-uns, puisque vous en conviendrez, nous n’avons pas eu le temps d’obtenir des renseignements depuis lundi.

 

1-      Alors que l’apprentissage devrait, comme le programme du Front National le proposait, être une priorité régionale, aucune nouvelle section en 2010 ne semble être prévue.

 

2-      La diminution des crédits va réduire l’accompagnement à la scolarité, ne trouvez-vous pas cela dangereux ?

 

3-      Au chapitre des jeux de César, la salle de spectacles que vous allez offrir à Soissons pour la modique somme de 8 millions d’euros en autorisation de programme vous paraît-elle raisonnable au regard du nombre de chômeurs dans l’Aisne ?

Pouvez-vous nous préciser comment Monsieur Chapuis-Rouge va valoriser sportivement les 3 vallées dans la Somme avec 150.000 euros ?

 

4-      Pour la santé, pourquoi ne reconduisez-vous pas les conventions de transports par hélicoptères des 2 SAMU de la région ?

 

5-      Le Pass-logement que vous évoquiez dans le DOB 2010 ne semble pas trouver de financement dans le budget.  Avez-vous changé d’avis depuis lundi ?

 

6-      Le Canal Seine Nord est budgétairement extrêmement discret dans vos documents. Y a-t-il du nouveau ?

 

7-      Les entreprises PME et TPE vont se voir privées de l’aide régionale, peuvent-elles avoir l’espoir de voir d’autres dispositifs voir le jour ou doivent-elles plutôt faire brûler un cierge ?

 

8-      Quant à l’agriculture, la suppression du dispositif gestion des territoires va t’elle perdurer et pénaliser encore un peu plus le monde rural.

 

Dans les annexes du budget à la page 77, il y a un engagement de 28.368,96 euros pour une association « les copains d’abord ». De quels copains s’agit-il ?

 

A la page 79 il est indiqué un engagement de 25.231,06 euros pour le comité régional handisport de Picardie alors que, quelques lignes plus bas, il est inscrit 43.300 euros pour «  la compagnie Théâtre inutile ».  Ne pensez-vous pas que la disproportion entre les handicapés et l’inutile soit scandaleuse et que l’humour avec l’argent des autres a ses limites.

 

A la page 83, une association semble bénéficier d’un engagement de 31.725,17 euros. Cette association s’appelle « Envie 2E Picardie ». A-t-elle un rapport avec une organisation politique destinée à perdre les élections ?

 

Face à votre projet de budget, le groupe Front National a présenté une dizaine d’amendements dans la droite ligne de ses propositions électorales et des engagements pris devant les électeurs.

 

Même si le Conseil Régional n’augmente pas les taux sur les impôts directs (taxe foncière sur le bâti et le non bâti) par rapport à 2009, le montant à payer en bas de l’avis d’imposition augmentera.

 

Ceci grâce aux députés qui votent la Loi de Finances qui augmente perpétuellement les bases sur lesquelles l’impôt est calculé.

 

Nos amendements proposent des économies faites sur les dépenses inutiles, hors compétences ou, même, absurdes. Ils pourraient, s’ils étaient votés, peut-être faire baisser la pression fiscale pour la Picardie et le peuple Français.

 

Pour conclure, Monsieur le Président, que les Picards se rassurent ou plutôt qu’ils n’espèrent pas un grand changement puisque si nous pouvions en douter, et comme le disait Julio Iglésias, vous n’avez pas changé malheureusement !

Partager cette page

Repost 0
Published by

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37