Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 11:40

Michel-GUINIOT-copie-1

Intervention de Michel GUINIOT

  au nom du groupe Front National

  Président du groupe FN

au Conseil Régional de Picardie



Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Chers Collègues,

 

Nous arrivons au terme d’une semaine budgétaire qui aura été bien terne pour le débat politique et démocratique.

 

Semaine budgétaire, qui comme je l’avais annoncé dès lundi dernier, a été ternie par la confirmation de la fermeture du site Goodyear d’Amiens ; conséquence de l’ultralibéralisme économique et du capitalisme planétaire, ayant pour complices tous ceux qui soutiennent le mondialisme, élus de droite et de gauche, syndicalistes qui font le jeu du grand patronat et des trusts internationaux.

 

Semaine budgétaire bien terne, qui n’a réservé aucune surprise, tout a été verrouillé, cadenassé en amont des débats.

 

Vous avez même réduit au silence vos alliés Verts qui, parfois, se laissent un peu aller à quelques tentatives de critiques sur tels ou tels sujets.

 

Votre majorité ou vous-même aviez pris l’habitude d’amender quelques unes de vos propres propositions afin de faire un peu démocratique.

 

Cette année, vous n’avez même pas pris cette peine. Vous entrez assurément dans la gouvernance de style « terrorisator » pour votre propre majorité et ceci certainement jusqu’à la fin du mandat.

 

Vous avez, c’est vrai, fait de gros efforts de communication avec la presse locale au sujet de ce budget 2013.

 

Il y a bien sûr de bonnes raisons à cette opération de communication qui se base sur le principe bien connu « plus c’est gros, mieux ça passe » !

 

Car ce budget primitif c’est une opération de propagande, d’affichage, de communication, je dirais même de prestidigitation !

 

Vous êtes le Gérard Majax de la politique, le David Copperfield des collectivités locales, le prince de l’enfumage des Picards !

 

Vous avez même enfumé le CESER, qui s’est extasié sur votre budget 2013, qu’il considère comme un millésime en matière d’investissement.

 

Pourtant, lorsque l’on y regarde de prés, il n’y a rien d’exceptionnel en ce domaine.

 

L’examen de vos budgets primitifs des années précédentes révèle que des sommes pratiquement similaires à celle d’aujourd’hui ont déjà été inscrites en 2009 et 2010.

 

Vous avez communiqué sur un record de 330 millions d’euros d’investissement pour 2013, alors qu’en 2009 vous annonciez au budget primitif 326 millions d’euros d’investissement (hors remboursement de la dette) et en 2010, 329 millions d’euros. Vous admettrez que la différence n’est tout de même pas si importante que cela.

 

Et c’est là que se situe la première partie de l’opération d’enfumage : faire croire à l’incroyable !

 

Malgré la crise, les difficultés économiques qui touchent les entreprises et les collectivités, malgré les incertitudes de l’acte 3 de la décentralisation, les errances européennes, les divagations gouvernementales ; la gauche qui dirige le Conseil Régional de Picardie a tout compris.

 

Elle a relevé ses manches, gonflé ses petits muscles pour répondre aux difficultés et pour aller de l’avant !

 

C’est grand, c’est beau ! On va bientôt pleurer !

 

La deuxième partie de l’opération d’enfumage se révèle lorsque l’on compare les annonces faites lors des budgets primitifs et la réalité des faits lors de la sortie des comptes administratifs.

 

En 2009, vous annonciez au budget primitif, 326 millions d'euros d'investissement (hors remboursement de la dette) et il n'a été réellement mobilisé que 297 millions d'euros.

 

En 2010, vous annonciez 329 millions et il n'a été mobilisé que 269 millions.

 

En 2011, vous annonciez 299 millions et il n'a été mobilisé que 209 millions.

 

En 2012, vous annonciez 279 millions mais nous devrons attendre encore quelques mois pour connaître le montant exact de ce que vous aurez consacré à l'investissement.

 

On constate donc que plus les années passent et plus la différence entre les montants inscrits en investissement dans vos budgets primitifs et les montants issus des comptes-administratifs est importante.

 

Pour 2009, 9% d'écart, pour 2010 18% de différence et pour 2011, c'est le pompon, 30% de disparité entre le BP et le CA...

 

Au regard de ces chiffres nous pourrions donc prédire que pour 2013 l'investissement se situera réellement dans les 265 millions d'euros, bien loin des 330 millions que vous avez si bien vendus dans les médias.

 

C’est parce que ce gonflement artificiel de votre budget, surtout des dépenses d’investissement, se répète maintenant d’année en année et se transforme en trompe l’œil budgétaire, en « combinazione » médiatique, que le Front National n’a pas déposé d’amendement afin de ne pas participer à votre comédie burlesque.

 

Nous attendons avec gourmandise, la publication des prochains comptes administratifs, qui n’en doutons pas nous donneront raison.

 

Permettez-moi quelques considérations supplémentaires concernant les dépenses de fonctionnement dont lundi dernier vous avez dit, je cite « que ce haut niveau d’investissement était rendu possible grâce aux efforts réalisés ces dernières années pour la maîtrise de nos dépenses de fonctionnement".

 

Après étude des comptes administratifs, il est vrai, je vous l'accorde, que les dépenses de fonctionnement ont diminué entre 2009 et 2010... de 1,61% et entre 2010 et 2011 de 2,74% !

 

Mais nous n'avons pas apparemment le même sens ou la même définition du mot "maîtrise" car il n'y a pas vraiment de quoi se glorifier, quand l'on compare les dépenses de fonctionnement de 2006 à 2011 et que l'on s'aperçoit qu'elles ont progressé de pratiquement 40%.

 

Relativement à la dette, nous ne pouvons que rappeler que l’encours de celle-ci par habitant en 2006 était de 127 euros et qu’au 31 décembre 2012, il était de 304 euros, soit une petite progression de 140% en 6 ans.

 

On peut peut-être espérer un retour à la raison en cette matière puisqu’en 2011 vous aviez prévu 174 millions d’euros d’emprunt et qu’il n’en a été réalisé que 65.

 

Au-delà des chiffres, comment ne pas évoquer les grandes lignes politiques de votre budget, qui ne changent pas d’orientation malgré la situation qui s’aggrave pour les Picards.

 

En plein période de drame social et humain, vous voulez créer un pacte civique du sport pour affirmer le droit au sport pour tous. C’est une mode, comme le mariage pour tous !

 

Je suis sûr que les salariés de Goodyear n’attendaient que cela !

 

C’est le droit au travail pour tous que les Français attendent !

 

  • La coopération internationale et ses 2,5 millions d’euros qui font passer le coût journalier de cette fantaisie pour les Picards de 6.600 € à plus de 7.000 € par rapport au précédent budget.
  •  Les opérations à but totalement politique, telles que : « le parcours découverte citoyenneté, le label manifestation jeunesse, la sensibilisation à la citoyenneté européenne, etc, etc… relèvent de l’embrigadement et de l’endoctrinement socialo-communiste.
  •  La communication dons vous vous targuez d’avoir diminué ce poste de dépenses de 6% pour 2013, alors que vous l’avez distillée dans tous les domaines de compétence de la région, il y en a partout !
  • Le parcours découverte contraception sexualité, alors que dans le même temps vos députés font tout pour que les nouveaux mariés de Hollande puissent avoir des enfants. C’est vrai que de ce côté-là on peut faire des économies sur la contraception. Pendant que des milliers de jeunes couples, hommes et femmes, ne peuvent avoir d’enfant à cause notamment de la prise de médicaments et de l’absence totale d’aide pour celles et ceux qui en sont les victimes.
  •  Les voies vertes et véloroutes pour plus d’un million et demi d’euros, lourd tribu payé par les contribuables à vos alliés écologistes.
  •  La télévision régionale pour plus de 600.000 € dont nous ne pensons pas que ce soit bien le moment de lancer une pareille opération.
  •  La mise en non valeur prévue à hauteur de 800.000 € (Y aurait il une multiplication des cas Kassovitz ?).
  •  Les remises gracieuses estimées à 250.000 €.
  •  Le scandale et le bras d’honneur aux élus et à l’ensemble des Picards de l’ARS qui a lieu sous votre gouvernement et semble couvert par le ministre de la santé.
  •  Le mensonge UMPS du canal Seine Nord. Arnaque qui va à l’encontre des chômeurs Picards.

 

Ce sont toutes les inquiétudes que nous avons pour la Picardie et les Picards.

 

Votre budget 2013 ne nous rassure en rien sur ces inquiétudes, ces inquiétudes et les mesures que nous pensons mauvaises pour la Picardie ; c’est pour cela que nous voterons résolument contre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37