Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 10:13

mguiniot1Monsieur le Président,

 

En Picardie, lorsqu’il s’agit de voter le budget, les années passent et ne se ressemblent pas !

 

L’an dernier, vous avez repoussé de trois mois l’examen et le vote du budget. Cette année vous semblez pressé de l’expédier puisque nous le voterons le 17 décembre !

 

Cela ne fait donc que 8 mois que le vote du précédent budget est intervenu.

 

Est-ce pour cela que votre projet budgétaire pour 2011 n’est guère passionnant ? Peut-être ?

 

Votre constance à maintenir vos mauvaises idées, vos néfastes choix et vos discutables politiques devient étonnante, voire inquiétante pour la Picardie et les Picards.

 

Prenons l’exemple du Picard automobiliste :

 

Vous le servez copieusement celui-là !

Comme le gouvernement UMP qui prend cette catégorie, on ne peut plus nombreuse de français, pour des vaches à lait, vous le prenez en Picardie pour une betterave à sucre !

 

Après avoir déjà augmenté, en 2009, le tarif par cheval fiscal des cartes grises, vous allez en remettre une couche pour 2011 sur ces fichues cartes grises en ajoutant encore un euro de plus par cheval qui va finir par devenir, grâce à vous, une véritable bête de somme !

 

Au tarif de ce pauvre cheval fiscal il faut ajouter Betteraves.jpgvotre TIPP régionale mais aussi votre petite dernière en matière de taxe la TIPP Grenelle de l’environnement, dite TIPP Borloo.

 

Ce dernier cadeau fait aux automobilistes s’élèvera à 134,4 millions d’euros, rien que cela !

 

Si l’on additionne le produit  attendu par les cartes grises soit 61 millions d’euros et la recette de la TIPP (1) et TIPP (2), 134,4 millions d’euros, ce sont donc 195,4 millions d’euros que vous allez pressurer et extraire de la betterave à sucre automobiliste.

  

Votre racket sur le pauvre automobiliste Picard n’est pas vraiment anodin, vous ne pouvez qu’en convenir. C’est sans doute ce que vous appelez « rendre du pouvoir d’achat aux Picards » !

 

D’ailleurs, au sujet de la TIPP (2) Grenelle, de l’ex-ministre ébouriffé, lorsque nous avons, nouspétrole élus du Front National, clairement exprimé notre opposition totale à ce surtaxage (contrairement aux amis du décoiffé), vous avez essayé de nous convaincre que vous ne pouviez pas faire autrement.

 

Et bien pas de chance, un de vos collègues socialistes, Président sur la sellette, d’une région voisine, l’Ile de France, a refusé de céder aux pressions de ses amis verts en refusant la mise en place de la double peine TIPP, pour l’utilisateur de voiture, respectant ainsi sa promesse de campagne de ne pas augmenter les impôts :

Allez-vous nous faire regretter de ne pas vouloir devenir francilien ?

 

Cet unique exemple de votre optique socialiste reflète votre façon erronée de voir les choses. « Prétendre redistribuer du pouvoir d’achat », tout en prélevant toujours un peu plus sur l’ensemble des Picards, sans distinction de niveau de revenu.

 

Comme nous souhaitons réserver notre temps de parole pour vendredi, je n’évoquerai qu’un ou deux points supplémentaires.

 

Les dépenses qui atteindront, selon votre projet de budget 2011, 976,7 millions d’euros, alors qu’en 2004, elles s’élevaient à moins de 595 millions d’euros.

 

Un mot sur les conséquences de la dette :

 

Les dépenses liées à cette dette atteignent maintenant 54 millions d’euros qui se repartissent à hauteur de 34 millions d’euros pour le remboursement du capital et 20 millions d’euros de frais relevant des intérêts de la dette.

 

Michel GUINIOT augmentationCes 54 millions d’euros représentent tout de même presque 7% du budget.

Le remboursement du capital représente 63% des dépenses liées à la dette.

Les intérêts représentent 37% des dépenses liées à la dette.

L’encours de la dette sera de 640,8 millions d’euros au 31 décembre 2010.

 

Nous complèterons largement notre analyse de ce 7ème budget gauchiste, vendredi, avant le vote de celui-ci puisque nous proposerons un certain volume d’économie par divers amendements qui seront de nature à améliorer la situation financière de cette maison afin que les Picards puissent pleinement profiter de ce que vous prenez dans leur porte-monnaie.

 

Nous ne doutons pas que vous tiendrez compte de ces propositions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37