Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 10:21
Session du 25 octobre 2012

Examen de la Décision Modificative n°1

 

Michel GUINIOT logo groupe petit Monsieur le Président, Chers Collègues,

 

Cette décision modificative ne va pas foncièrement modifier la vie des Picards au regard de ce qu'elle comporte.

 

On peut simplement relever qu'il s'agit surtout d'écritures vous permettant de diminuer de 2% le budget régional notamment sur l'action économique ce qui est regrettable mais surtout de continuer à alimenter les dispositifs régionaux dans l'attente du vote du budget 2013 qui n'interviendra pas au mois de décembre mais en février prochain.

 

Nous verrons pourquoi un peu plus tard.

 

Monsieur le Président, le 16 décembre dernier, lors du vote du budget, j'avais dénoncé votre tentative de faire croire aux Picards à une baisse de l'endettement de notre collectivité.

 

Déjà, convaincu, en décembre dernier, que la dette continuerait à grossir à vue d'œil, nous en avons la preuve, aujourd'hui, puisque l'endettement par habitant atteint un nouveau record avec 313,88 €.

 

Monsieur le Président, vous savez, comme moi, que les recettes, les revenus de nos collectivités ne sont pas extensibles à l'infini, pas plus que ceux des Picards que votre gouvernement pressure, à l'exemple de Sarkozy, encore un peu plus par la multiplication des taxes. Même la bière n'échappe pas à l'appétit fiscal du PS.

 

Nous attendons, d'ailleurs, avec une grande impatience le budget primitif 2013 qui risque d'être plein de surprises au regard des déclarations du Président de la République, lors la grand messe du Sénat, et qui a annoncé que les collectivités locales seront elles aussi mises à contribution pour le redressement des finances publiques.

 

Nous connaissons, maintenant depuis 2004 la gestion socialiste dans les régions, qui pourrait se résumer par 3 formules, non pas magiques mais plutôt maléfiques :

- dépenser sans compter

- emprunter sans calculer

- s'endetter sans s’arrêter

 

Nous avons donc beaucoup d'inquiétudes et craignons de voir comment tout cela va se traduire.

 

Je peux et je dois, M. le Président, vous donner quelques exemples d'économies réalisables sans trop de difficultés et qui ne feront pas défaut aux Picards, afin de répondre à la demande du Président de la République.

 

Vous pourriez supprimer les crédits alloués à la coopération internationale et les nombreux et coûteux voyages qu'elle entraîne notamment au soleil de l'Afrique ; faire une sélection bien plus précise et réaliste dans la pseudo culture bobo-gaucho que vous financez, inspirée et dirigée par notre collègue Reuters ; abroger les emplois non productifs mais solidaires et secrets, chasse gardée de Mme la Sénatrice, etc, etc,...

 

Des centaines d'autres exemples de suppressions pourraient être salutaires pour les finances de notre collectivité comme pour celles des contribuables.

 

LaVoixEstLibreFrance3Picardie

 

Malheureusement avec la gauche et ceux qui votent presque toutes vos dérives, vos complices de l'UMP, les Picards peuvent déjà méditer les mots de Michel Audiard : "Le jour est proche où nous n'aurons plus que l'impôt sur les os".

 

Nous le voyons bien depuis quelques mois, plus précisément depuis mai dernier, le Conseil Régional de Picardie vit à l'heure de la Rue Solferino et au tempo du gouvernement Hollande ; et cela va s'accélérer sérieusement dans les semaines qui viennent tant sur le fond que sur la forme.

 

Les élus du Conseil Régional de Picardie subissent même pour leurs réunions l'agenda du PS, puisque nous sommes réunis aujourd'hui, jeudi 25 octobre alors que le jour habituel de réunion de notre assemblée plénière est le vendredi. Pourquoi ? Parce que demain, et pour 3 jours, se tient le congrès du Parti Socialiste à Toulouse et ceci afin que vos élus n'enregistrent pas d'absence !

 

On pourrait le comprendre à condition que vous en fassiez autant lorsque les membres des autres formations politiques se trouvent dans la même situation.

 

Mais revenons à notre région. Le plus étonnant c'est aussi le changement de dates, pour l'examen et le vote du budget primitif 2013, qui aura lieu en février prochain et non plus en décembre comme cela se fait depuis des lustres.

 

Changement de dates, très certainement dû à l'attente des nouvelles directives de la nouvelle direction du PS et du gouvernement qui dirige ce pays comme un bateau ivre, qui va de couacs en couacs et déçoit chaque jour un peu plus les Français.

 

En attendant le mois de février, nous voterons contre votre décision modificative, pour être en accord avec notre position de vote sur le budget primitif, puisque celle-ci ne modifie malheureusement pas vos politiques d'un iota.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37