Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 13:20

Michel GUINIOT logo groupe petit

Intervention de Michel GUINIOT

au nom du groupe Front National

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESER, Chers Collègues,

 

On se doutait bien que cela ne serait pas fort passionnant mais, cette fois-ci, cela dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer.

 

Votre budget supplémentaire c’est rien, rien de rien, rien du tout, moins que rien, même pas presque rien !

 

Pour preuve le CESER qui s’est réuni le 28 juin dernier, évoque dans plus de la moitié de son document le compte administratif qui a été soumis à l’assemblée le 24 juin.

 

Le CESER ne consacre à votre budget supplémentaire que 2 pages et demie.

 

Ce budget supplémentaire semble avoir tellement d’importance que pour un peu nous aurions pu recevoir l’avis et les observations du CESER par un SMS !

 

Je ne vais pas reprendre les mauvaises notes que nous vous avons attribuées lors de l’examen du compte administratif, ni les très mauvais chiffres de l’endettement des Picards à hauteur de 292 € par habitant, ni l’augmentation de 300% de la dette que vous avez fait exploser.

 

Non, je ne redirai pas tout cela à la veille de vos vacances. Je ne veux pas vous faire trop de peine ! Vous avez déjà beaucoup de soucis au PS d’autant qu’il vous faut gérer la sortie du nouveau feuilleton médiatique « Domi chaud lapin, le retour ! ».

 

Vous ajustez les dépenses en mettant un peu d’argent de-ci-delà pour l’enseignement, pour la politique des transports fluviaux au titre des autorisations de programme.

Ajustement que l’on retrouve aussi pour les dispositifs de qualification de la formation professionnelle et l’apprentissage, les besoins complémentaires du pass études, la promotion et la valorisation de la recherche et du développement au titre des autorisations d’engagement.

 

En fin de compte vous réussissez à porter le budget 2011 à 977,1 millions d’euros, hors réaménagement de la dette, au lieu des 976,7 millions d’euros prévus lors du budget primitif.

 

Soit 442.000 euros supplémentaires, que vous allez encore dépenser.

 

Au sujet de vos politiques sectorielles et notamment celle de la réussite éducative, on peut douter de sa réussite et de son efficacité au vu du nombre d’illettrés et de jeunes toujours aussi nombreux qui sortent du système scolaire une main devant, une main derrière.

 

Pour les transports, la plateforme multimodale de Longueuil-Sainte-Marie est inscrite en AP mais pas un mot sur celle de Noyon, c’est bizarre. Ne serait-elle plus d’actualité on est-ce que le maire de Noyon n'est pas un bon socialiste ?

 

Quant au tourisme, avec l’inscription de 450.000 euros supplémentaires pour que le Comité Régional du Tourisme puisse renforcer son action de promotion touristique on peut décemment espérer voir un peu plus de publicité pour notre région chez nos voisins européens, dans les régions voisines et même dans les hôtels et les restaurants de Picardie.

 

A ce sujet, vous devez faire de véritables efforts en direction de la Thuringe où pas grand-chose n’est fait en cette matière.

 

Je ne reviendrai pas sur la proposition décalée du chasseur UMP qui ne connaissait certainement pas l’historique de son groupe lorsqu’il évoquait, l’autre jour, le tourisme historique, largement réclamé par le Front National depuis 18 ans. Mais le plagiat effectué par l'UMP au détriment du Front National est une habitude ici comme ailleurs.

 

Vous améliorez un peu, si peu, la capacité de désendettement de la région alors que vous auriez pu nettement faire mieux.

 

Par exemple, en supprimant les dépenses pour la coopération internationale, en ne jetant plus l’argent de la prétendue lutte contre les discriminations par les fenêtres, celui des aides visibles ou déguisées à l’immigration notamment illégale, etc, etc…

 

Ou bien encore, en évitant de dépenser 40.000 euros pour que les cultureux de gauche aillent prendre le soleil à Avignon.

 

Cette année, vous faites même très fort en offrant urbi et orbi, c’est vrai que l’on est dans la cité des Papes un petit déjeuner au Petit Louvre, 23 rue Saint Agricol à Avignon (je n’invente rien !).

 

Saint Agricol, colossale finesse, certainement un petit clin d’œil aux petits agriculteurs de Picardie qui vont claquer du bec lorsque la bise sera venue.

 

Votre Vice-président chargé de la culture pourra aller chez ceux qui font de la vraie culture, les cultivateurs, narrer les péripéties d’Avignon au cours des longues soirées d’hiver, cela les aidera à sourire lorsque le directeur du Crédit Agricole les appellera au sujet de leur découvert bancaire.

 

Vous pourrez même leur dédicacer le petit livre noir édité cette année à l’occasion de cette dépense scandaleuse.

 

Pire encore, ce sont 90 lycéens et apprentis qui, selon vous, feront « une plongée en apnée dans un des plus beaux rendez-vous de la culture » ! Pourvu qu’ils ne restent pas au fond de votre soi-disant culture « pipi-caca »!

 

Je suis certain que leurs parents préfèreraient qu’ils puissent plonger dans la certitude d’obtenir un emploi en Picardie !

 

D’ailleurs, il ne me semble pas avoir vu passer la liste de ces pauvres futures victimes de votre politique gaucho-bobo, soixante huitarde !

 

Politique culturelle de l’inutile, du superflu, réservée à une caste heureuse de s’auto-extasier, parfois même devant le néant artistique.

 

D’ailleurs, même un heureux bénéficiaire de vos largesses financières déclare dans un quotidien régional : « il n’y a pas toujours de retombées ».

 

Encore moins pour celui qui paie des impôts.

 

Enfin, comment ne pas évoquer un domaine où la Picardie brille particulièrement par rapport aux autres régions, puisqu’elle arrive en 3ème position au niveau national… pour le coût de la communication par foyer !

 

Selon le Journal du Net, ce sont 7,89 millions d’euros du budget 2011 qui passent en communication :

• 500.000 euros dédiés aux actions européennes.

• Pour la communication relative aux lycées : 451.000 euros.

• Pour celle de l’environnement : 300.000 euros

• Pour la communication relative à l’action économique 1,52 millions d’euros dont 520.000 euros pour la recherche et l’innovation et 200.000 pour le tourisme.

 

Toujours selon la rédaction du Journal du Net cela coûte 7,47 euros par foyer fiscal Picard.

 

Enfin une 3ème place pour la Picardie que personne ne cherchera à nous prendre !

 

Voilà, au lieu de présenter un budget supplémentaire pour faire tout cela, vous auriez pu, en pensant aux Picards qui ne partiront pas en vacances, aux agriculteurs, commerçants, artisans qui souffrent, ceux qui n’ont plus de travail, qui touchent le RSA, aux retraités dans la misère, aux familles Michel-GUINIOTfrançaises qui voient avec angoisse la rentrée des classes arriver, vous auriez pu, pour eux, présenter un budget en diminution.

 


Michel GUINIOT

Président du groupe FN

au Conseil Régional de Picardie

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37