Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 14:30

Voici l'intervention que j'ai faite vendredi dernier lors de la session au Conseil Régional de Picardie consacrée au compte administratif et au budget supplémentaire :

 

Monsieur le Président, Monsieur le Président du CESR, Chers Collègues,

 

Avant de vous dire ce nous pensons du compte administratif et du budget supplémentaire qui sont à l'ordre du jour, je voudrais renouveler la demande que j'ai formulée, il y a quelques mois déjà, relativement aux avis rendus par le CESR.

 

Il n'y a toujours pas d'amélioration quant aux délais, on ne peut plus courts, dans lesquels nous recevons ces avis.

 

Cette fois-ci, c'est moins de 48 heures avant la session qu'ils nous sont parvenus.

 

On m'a expliqué qu'il y avait des délais pour réunir le CESR, ce que je ne conteste pas, mais lorsque l'on regarde ce qui se faisait il y a quelques années, il n'y a aucune comparaison possible avec ce qui se fait depuis 2 ou 3 ans.

 

Il serait bon que les directions des deux structures règlent, une bonne fois pour toutes, le problème afin que le travail effectué puisse vraiment être utile aux élus du Conseil Régional.

 

 

Compte administratif et budget supplémentaire

 

Ce compte administratif rapproche les prévisions ou autorisations inscrites au budget des réalisations effectives en dépenses et en recettes. Il présente le résultat comptable de l'exercice et doit être soumis à l'approbation de l'Assemblée régionale, ceci avant le 30 juin.

 

Il est d'un grand intérêt puisqu'il nous permet de juger sur des chiffres réels.

 

Ce document, n'est que le reflet de votre politique que nous jugeons globalement néfaste pour les Picards et la Picardie. Certains de ces chiffres sont assez intéressants à rappeler :

·         L'encours de la dette par habitant qui est passé de 74,80€ en 2005 à 248,10€ en 2009, ce qui représente une augmentation de 231,68 % en 5 ans. Vous avez plus que triplé cette dette par habitant.

·         L'épargne brute fond comme neige au soleil, passant de 174 millions d'euros en 2005 à 68,4 millions en 2009, soit une diminution de 60,68% en 5 ans.

Relativement à la capacité de désendettement du Conseil Régional, si l'épargne brute faite en 2010 est similaire à celle dégagée en 2009, cette capacité de désendettement dépassera rapidement le seuil des 12 annuités et si l'épargne 2010 est inférieure à celle de 2009, ce seuil fatidique sera franchi encore plus rapidement. Vous allez donc avoir beaucoup de mal, Monsieur le Président, à respecter l'engagement que vous aviez pris lors du débat d'orientations budgétaires de ce début d'année. Dans ce cas là, votre engagement n'aurait été qu'une promesse de socialiste !

 

En résumé, il faut bien constater qu'en plus des recettes par le matraquage fiscal que vous avez imposé aux Picards depuis 2004, vous consommez aussi l'épargne. Tout cela ne suffit quand même pas puisque vous avez endetté bien plus notre collectivité et donc les contribuables pour financer votre politique socialo-verdâtre.

 

Comme je l'ai déjà dit, vous pourriez faire des économies sur des dépenses non indispensables pour notre région, telles que la coopération internationale ou bien sur les hérésies culturelles de M. Reuters ou les emplois amicaux et secrets de Mme Rossignol.

 

Rien de tout cela n'apparaît dans votre budget supplémentaire.

 

Même si l'on doit mettre à votre crédit une seule mesure de bon sens : l'affectation du résultat en diminution de l'emprunt d'équilibre budgétaire.

 

Le flou total concernant les différents dispositifs qui doivent remplacer ceux que vous avez abrogés dès le début de cette nouvelle mandature, au prétexte de votre bras de fer avec l'État UMP, nous inquiète pour les Picards et la Picardie, puisque nous ne savons pas où vous voulez vraiment aller dans de nombreux domaines.

 

La réduction ou la suppression de subventions que vous nous aviez pourtant décrites comme absolument nécessaires et même vitales durant 6 années relèvent-elles du règlement de compte ou d'une subite prise de conscience de votre part de la justesse des arguments exposés par les élus du Front National ?

 

Les mois et les années qui viennent nous donnerons peut-être la réponse.

 

La crise économique et financière, les incertitudes sur les volontés budgétaires gouvernementales n'expliqueront pas tout.

 

Nous pensons que vos choix ne sont pas les bons et que ceux-ci auront bientôt des retombées sur les secteurs économiques notamment avec pour conséquence une détérioration supplémentaire au niveau de l'emploi en Picardie.

 

Nous estimons que l'on peut faire différemment et bien mieux pour les Picards.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Conseil Régional de Picardie

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37