Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 16:13

Ce gadget électoral est encore une usine à gaz destinée à ne servir à rien !

 

En effet, il suffit de lire, dans la presse, comment le système est censé fonctionner pour comprendre qu’il ne fonctionnera jamais :

« Ces structures devant accompagner les collèges et les lycées dans les moments de tension, pour assurer la sécurité et traiter les troubles en milieu scolaire. Ils devront faire des opérations de prévention et d’information.

Pour agir, les chefs d’établissements devront d’abord alerter le rectorat, qui consultera le conseiller technique qui instruira le dossier et proposera des solutions au recteur. Quand le problème sera identifié l’équipe mobile de sécurité interviendra enfin pour travailler avec l’équipe pédagogique ».

 

A Marseille, on dirait quelle couillonnade !

 

Cette opération, bien médiatisée, à quelques semaines des élections régionales est évidemment une opération électorale d’arnaque politique pour tenter une fois de plus de faire croire aux électeurs du Front National que le gouvernement se décide à faire quelque chose en matière de sécurité.

 

Pire encore, ce gadget ne ressemble en rien aux demandes du Front National en matière de sécurité pour les établissements scolaires !

 

Nous voulons, entre autres, créer des postes permanents d’agents régionaux de sécurité dans les lycées qui en ont notoirement besoin.

 

La gauche a toujours refusé nos propositions sécuritaires avec le silence complice le plus total ou le vote négatif de l’UMP, même lorsque nous avons, à maintes reprises, réclamé le maintien du financement des portiques de sécurité aux entrées des lycées et les aides aux communes pour la vidéosurveillance que nous avions exigés et obtenus avec Charles Baur.

 

L’hypocrisie du gouvernement UMP en cette matière n’a d’égal que le ridicule de ses équipes mobiles !

 

15 agents pour les 3 départements, 4 pour l’Aisne, 6 pour l’Oise et 5 pour la Somme ! Que pourront-ils faire lorsque l’on sait que la Picardie compte 169.915 collégiens et lycéens et 350 établissements scolaires du secondaire ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Insécurité

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37