Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 13:18

Trois mois après les élections municipales à Noyon, j’ai tenu, le 5 juin dernier, une conférence de presse consacrée aux gros dossiers noyonnais dont vous trouverez ci-après le compte-rendu de ce rendez-vous avec la presse locale.

 

 

- Installation du Conseil Municipal

 

Le nouveau Maire  de Noyon a fait quelques gestes démocratiques et notamment l’ouverture de la Communauté de commune à l’opposition où je représente les 17% de Noyonnais qui ont voté pour ma liste.

 

Le Conseiller municipal Gonnot s’est offusqué de cette ouverture parlant d’une première nationale. C’est faux, il a encore menti !

 

A Marseille, Bordeaux et Lille, entre autres, le FN était déjà représenté dans les Communautés de Communes.

 

La lettre signée par des satellites de l’UMP est ridicule et antidémocratique. Pire, elle est discriminatoire.

 

Ce positionnement m’obligera à l’avenir à rappeler inlassablement quel est le sectarisme qui prévaut à l’UMP face aux élus du FN.

 

Non, Il n’y a pas eu d’accord entre Deguise et moi-même !

 

Quand on me connaît, comment imaginer que le strapontin à la Communauté de communes puisse être le prix de l’orientation de ma propre campagne.

 

Je vaux beaucoup plus cher que cela et on ne m'achète pas !

 

C’est son parachutage ici, l’éviction de Vaurs et ses amis, le lâchage de l’UMP, son ignorance des problèmes noyonnais, son absence d’action (en tant que Député) pour notre ville, ses erreurs de campagne, le rejet du FN qui ont fait gagner la gauche.

 

C’est lui seul qui a perdu !


- Le RMT

 

Je crois que malheureusement l’affaire est entendue ; le seul qui était assurément au courant bien avant les élections c’est le Député (31 Octobre 2007) « Il est hors de question d’accepter que cela puisse se faire ».

 

Il est membre de la commission de défense et le Ministre est un de ses amis.

 

Malgré cela, il a eu le culot de se servir de cette menace entre les 2 tours !

 

Il a joué aux Noyonnais la même partition que celle qu’il avait joué avant d’autres élections pour les Régiments de Compiègne.

 

On a vu le résultat ! Et ça je l’avais dit aussi.

 

 

- Que faire pour prévoir la reconversion du site ?

 

Ce sont le Conseil général et le Conseil régional qui peuvent le mieux aider à cette reconversion, car je ne crois pas que l’on puisse attendre de l’aide de l’Etat, même s’il faut bien sûr l’exiger d’ores et déjà.

 

Il faut exploiter toutes les pistes possibles :

         Ø Centre de formation régional,

         Ø Sièges d’entreprises,

         Ø Entreprises de services,

         Ø Maison de retraite ou de long séjour (Alzheimer),

         Ø Centre sportif de haut niveau,

         Ø Cantine scolaire.

 

1ère chose à faire : Relier le quartier à Noyon : pistes cyclables – Trottoirs sécurisés – Eclairages – Obtenir rapidement des crédits pour ces réalisations.

 

J’ai pris rendez-vous avec le Président du Conseil régional pour aborder le sujet, et cela ne me gênera pas d’emmener, dans ma voiture, le Maire et le Conseiller municipal Gonnot.

 

 

- Le canal Seine Nord

 

C’est toujours : « Sœur Anne ne vois tu rien venir ».

 

Nous sommes à la mi 2008 et rien de vraiment neuf ; on ne risque pas de naviguer dessus en 2011 !

 

Je ne change pas d’avis sur ce sujet, je redemande que l’on cesse de mentir aux Noyonnais (voir les « études » Amode).

 

 

- La zone de Salency

 

Il faudrait faire le point sur ce sujet qui fâche, avoir des précisions et connaître la volonté du Maire.

 

Mais ce projet, mauvais pour Salency, est conditionné par celui du canal à grand gabarit.

 

 

- La déviation Ouest

 

J’avais dit que l’hypothétique canal bloquerait les projets d’aménagements et d’infrastructures pour Noyon et le Noyonnais.

J’avais encore raison !

 

 

 

- L’Hôpital

 

Il faut faire le point avec la Région, l’Etat, l’ARH et les populations concernées, sans oublier l’Hôpital de Chauny et la Clinique de Quessy (les Chaunois et les Ternois iront-ils se faire soigner à Baboeuf plutôt qu’à Saint-Quentin ?).

 

Il faut voir quelles sont vraiment les possibilités de complémentarité avec Compiègne et les contractualisées et, si elles ne permettent pas d’assurer l’avarie de l’hôpital de Noyon, il faut engager une réflexion et un débat sur le sujet.

 

 

 

- La place « Labarre »

 

Je m’étais opposé à cette appellation imposée par l’équipe Vaurs, plus rapide à honorer cet homme politique du RPR local, que le Pape
Jean-Paul II mondialement connu.

 

Je ne suis donc pas opposé au « débaptisage » de la place de l’Hôtel de ville aujourd’hui nommée « Place Labarre ».

 

Mais, quelle sera la proposition du Maire PS ?

 

Si c’est Place Deguise, Mitterrand ou Staline, ce sera Non.

 

Si l’on revient à la précédente appellation ou à quelque chose de similaire, je soutiendrai la proposition.

 

Par ailleurs, je demande au Maire de reprendre ma proposition, avalisée par Monseigneur l’Evêque, de donner le nom de Jean-Paul II au square situé devant la Bibliothèque du Chapitre au chevet de la Cathédrale puisque Vaurs n’a pas tenu la promesse qu’il m’avait faite publiquement.

 

 

 

- La démission de Madame Moressée-Pichot

 

La N°2 de la liste Gonnot UMP n’est jamais venue au conseil municipal avant de démissionner. C’est un peu curieux et cela ne fait pas très sérieux pour quelqu’un qui était second sur la liste UMP.

 

 

- L’opération de Pub Gonnot Eurovision

 

Du vent pour faire parler de lui !

Pour défendre la langue française, pourquoi ne proteste-il pas avec le FN contre la diffusion en Anglais de tous les documents du Parlement Européen, notamment durant la Présidence française.

 

 

- Les Tags sur les murs de Noyon

 

Les employés de la ville passent leur temps à nettoyer à grands frais à longueur de semaine.

 

Depuis quelques jours cela s’est amplifié. Il faut sévir rapidement.

 

Les patrouilles de Nuit de la police municipale que je réclame seraient bien utiles (plus que les canassons !).

 

 

- Les bâtiments communaux

 

J’ai déjà évoqué la façade de l’Hôtel de ville ; il va falloir se battre bien pour obtenir de nombreuses subventions pour sauvegarder ce patrimoine communal.

 

 

- Révision de la liste électorale

 

J’ai déjà détecté, sur la moitié des abstentionnistes du 1er tour, 166 électeurs qui n’existent pas.

 

Je serai très vigilant sur les rectifications à apporter, car le nombre des électeurs fantômes fausse totalement le résultat des élections.

 

 

- Les bus

 

Nous attendons de voir le fonctionnement pour en reparler prochainement.

 

 

- Le commerce local

 

La situation devient urgente pour le petit commerce noyonnais en grande difficulté. Il faut lancer des opérations de redynamisation et obtenir des aides pour ce secteur clé de la commune.

 

Les terrasses d’été ; ma proposition d’aménager la place devant le Chevalet me semble une bonne chose pour animer le centre ville ; la municipalité doit se pencher sur cette possibilité.

 

 

- Le prix de l’eau

 

Où en est-on avec le contrat de la Lyonnaise des eaux qui arrivait à terme cette année ?

 

Le prix de l’abonnement a augmenté de + 150% en quelques années.

 

Il faut renégocier les contrats à la baisse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel GUINIOT - dans Noyon

Michel GUINIOT

Noyonnais depuis 35 ans, originaire de Chauny, 56 ans, marié, 1 enfant. Artisan et commerçant durant plus de 25 ans à Noyon, je suis Conseiller Municipal de Noyon depuis 1995 et Conseiller Régional de Picardie depuis 1993.
Fonctions et Mandats :
- Conseiller Régional de Picardie
- Président du groupe FN
- Conseiller Municipal de Noyon
- Conseiller communautaire du Pays Noyonnais
- Membre du Bureau Politique du FN
- Délégué National du FN
- Secrétaire Départemental de l'Oise

Rechercher

Contactez-moi

Contactguiniot.2008@orange.fr

11, Rue de Grèce
60400 NOYON
03 44 09 02 37